Instagram

No images found!
Try some other hashtag or username

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de cheveux blancs

9 février 2004

Après avoir maté dark water, un film dans l’ensemble assez angoissant à moins que mes hormones ne me jouent des tours, je suis C. comme son ombre partout pour rattraper l’absence d’oeils derrière la tête, encore sur mes gardes. Un mur qui s’écroule ; quelqu’un dans son dos, et pas un ange gardien ; un our en peluche qui se réveille, une tronçonneuse à la patte ; des fourchettes qui nous attaquent, tout peu aller très vite après avoir maté pareil film.
J’oblige implore C. à me tenir compagnie en causant de la pluie et du beau temps pendant que j’enfile mon pijama. Puis …

– « Faut que j’aille chier là » qu’il me dit.
– « Ok. »
– « Qu’est-ce que tu fais ? Tu viens pas, j’te préviens. »
– « J’viens… Ben si. »
– « NAN ! »
– « J’me bouche les oreilles mais j’viens avec toi. »
– « Mais Jess t’es parano putain le film est fini. »
– « Quoi, j’ai pas peur ! Pf … AHHH ! C’était quoi ce bruit ?! »
– « Rien entendu. Appelle ta mère ça te rassureras. »
– « P’tet pas à minuit. »
– « Ecoute, j’veux aller caguer ! »
– « J’te dis pas de pas y’aller, j’te dis de me laisser v’nir avec toi ! »
– « J’ai dis nan. »
– « Mais euh … Tu m’aimes ? »
– « Vi. »
– « Fort ? »
– « Vi. »
– « Fort au point de fixer une date pour tu sais quoi ? »
– « T’en profite sale bête ! »
– « Même pas. C’est juste pour me rassurer. »

No Comments

Leave a Reply

mes livres de crochet

zess

………………………….

zess

Bon plan :

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×