Je suis madame depuis 46 jours

Les cauchemards où C. me découvrait en robe de mariée avec des doc marteens noires n’étaient finalement pas prémonitoires.

Athés, nous sommes passé à côté du discours chiant d’un curé, celui de la mairesse à l’accent rigolo et aux expressions originales nous a réjouis.

Je ne me suis pas cassée la figure dans les froufrous de ma robe de mariée que ma maman s’est démenée à transformer en robe de princesse, telle que je l’imaginais déjà à mes sept ans et demi.

C. ne s’est pas enfuie de la mairie en courant.

Mon papa, le réputé coeur de glace de la famille, a versé sa larmichette et c’était vraiment trognon.

Nous n’avons pas fait la queue-leu-leu, danser sur la macaréna ou raquetter les invités avec le fameux jeu de la jarretière.
Personne n’a été intoxiqué avec une pièce montée en chous moche ou bourré au champagne.

Candy et Ginette ont été parfaites en demoiselles d’honneur même si leurs bêtises quotidiennes ne les ont pas quittées.

Schnoudeul, témouine en chef, portait la cravate avec grande classe et Olivia a pris des photos où même le pire cageot de l’univers se serait trouvé splendide !

Bref, tout était magique !


g a l e r i e

articles precedents articles suivants
eames reproduction pas cher bon plan ebay

Vous aimerez peut-etre aussi :

7 Commentaires

  • Reply caro 8 septembre 2007 at 22:43

    bravo!! les photos sont magnifique set je suis jalouse de la figurine de vous 4 sur la pièce montée..
    des bisous

  • Reply zess 8 septembre 2007 at 23:05

    caro> merci :) si tu te maries un jour, j’t’en ferai une avec Raoul !

  • Reply luitne 23 septembre 2007 at 20:09

    félicitations donc.

  • Reply Valandra 23 septembre 2007 at 23:21

    Quelles belles photos ! un vrai conte de fées !

  • Reply zess 24 septembre 2007 at 13:52

    merci vous deux !

  • Reply Morgane 30 septembre 2007 at 10:32

    félicitations Zess. Les photos sont sublimes et tu as vraiment l’air d’une princesse!

  • Reply Le Chat 12 octobre 2007 at 21:20

    longue vie amoureuse à vous deux…

  • Laisser un commentaire