Menu 

Articles avec le tag ‘70’s’

DIY : customiser une commode avec du papier peint

tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
Dans notre salle de bain trône une commode* ikea toute simple avec une façade en plastique moche. Avec l’aide précieuse de Lily-Rose, je l’ai customisée grâce à un rouleau motif « benina » offert par papier peint des années 70. Pour faire ce petit DIY ultra simple, il vous faut (avec une pickpocket en moins) :
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
Un rouleau de papier peint (petite sélection plus bas)
Une paire de ciseaux, un crayon papier
Du scotch double face, un mètre
Une carte de fidélité (pimkie parce que je suis une dinde)
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
Pour la manip c’est tout bête : on prend les mesures de la surface à tapisser, on reporte sur le verso du papier peint et on découpe. Ensuite on pose le scotch sur les bords de la façade :
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
Et on applique le morceau de papier peint sur un petit côté. On maroufle en décollant petit à petit l’adhésif. Même Lily-Rose a tout compris !
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
Je n’ai pas résisté à l’envie d’ajouter quelques petites babioles comme le faon et le flot en plastique (d’anciens restes de colliers cassés !) …
Pour finir, une sélection de mes papiers peints chouchous :
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
tuto diy papier peint commode armoire retro vintage
Depuis, deux autres nouveautés ont rejoint la salle de bain, je vous montre ça bientôt, il y aura un super cadeau à gagner, je dis que ça !

Et sinon, n’hésitez pas à partager le vide-dressing de Lily-Rose, comme on dit, tout doit disparaître !

* C’est pas exactement celle-là, apparemment elle n’est plus vendue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La déco du salon

déco salon
Voilà neuf mois qu’on a transformé le salon bric-à-brac 100% kitsch comme et (‘tention ça pique les yeux) en pièce à vivre plus soft. Le constat : la touche masculine des meubles métalliques patinés, c’est bien pour C. mais j’avais pas pensé au fait que je devrais les dépoussiérer deux fois par jour parce que le noir a la fâcheuse tendance à être un aimant à poussières et à te faire croire que t’es tout sauf une Bree Van De Kamp. Sinon, la peinture des murs elle est magique. Si si ! Elle se métamorphose en fonction du la lumière allant du pourpre profond au violine en passant par le prune pétard. Reste à acheter le verre pour le grand cadre sculpté vu que j’ai trouvé le moyen de le péter …
Candy et Ginette profitent du canapé en l’absence de C. vu qu’elles ont bien compris que lorsqu’il était à la maison, elles peuvent se brosser pour poser ne serait-ce qu’une patte dessus ! Et quand Ginette ose une tentative râtée par un « descends ! » de C., elle me regarde avec ses gros yeux l’air de dire « tu peux pas dire quelque chose ? Affirme-toi bordel ! Dis-lui qu’on peut ! »
déco salondéco salondéco salondéco salon Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nuit blanche

paquerette liberty look
Il est 4h57 du matin. J’entends les oiseaux siffloter par la fenêtre entrouverte et C. qui ronfle de la chambre. Je suis sortie avec un haut de pyjama, les cheveux emmêlés et la tête dans le pâté. Quelle idée saugrenue ! Mais tu connais les malheurs de Candy ? Après ça, v’là t-y pas qu’elle se tape une allergie et que sa tronche passe de bouledogue à boxer. Alors véto de garde, piqure et tout le toutim encore une fois.  J’sais pas, dans une autre vie, elle devait être une tueuse en série qui se faisait des colliers avec les boyaux de ses victimes pour mériter autant de tuiles. Ou alors c’était une comique célèbre parce qu’elle a détendu l’atmosphère chez le véto en lâchant des  prouts retentissants.
paquerette liberty lookpaquerette liberty lookpaquerette liberty look Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Première fois chez une gynéco

Jusqu’à il y a quelques semaines, je n’étais qu’une contrefaçon de femme. A 26ans, j’ai enfin fais la connaissance d’un praticien au métier peu ragoutant : le gynécologue. Enfin la, parce qu’il faut pas pousser non plus.
Après avoir passé l’étape de la foreuse dentaire, c’est pas un pervers diplômé la gynéco qui allait faire peur à la trouillarde que je suis. J’ai toujours repoussé ; aller chez un médecin alors que tout va bien, fallait être super motivée. Mais avec le projet-dont-nous-tairons-l’intrigue, pas moyen de passer à côté !

Je connaissais l’attente interminable chez ma généraliste mais à côté de la gynéco qu’elle m’a conseillée c’est du pipi de chat. J’ai cru mourir d’ennui dans la salle d’attente. J’ai lu tous les magazines sur la femme enceinte, toutes les brochures sur la fertilité et je suis devenue incollable sur les précautions à prendre durant la grossesse. J’ai vu des tas de nanas passer avant moi ; toujours avec leur mari, de là à regretter que C. ne m’ait pas accompagnée, histoire de passer le temps ensemble. Mais il bossait et j’avais le pressentiment de choper un fou rire pendant la visite s’il était là. Pis, il aurait surement posé des questions cons du genre « est-ce que la pilule influe sur la fertilité ? » …
masque lapin
Viens enfin mon tour. C’est fou mais je suis ravie. Elle me pose tout un tas de questions me forçant à remonter le temps jusqu’à mes douze ans et, moins loin, à me souvenir de mon dernier ‘cycle’. Je lui réponds approximativement et elle me regarde comme un alien. Sérieux, qui pense à noter bien consciencieusement les dates de ses ragnagnas hein ? Mince, C. aurait été là, il m’aurait été d’une grande aide.

Après direction la table de torture cul nu. Pas de soucis, moins pudique que moi, y’a qu’une actrice de porno. Là, mon esprit s’envole vers de vieilles discussions débiles que j’avais eu avec une copine sur le sujet. Fallait surtout pas que je chope un fou rire maintenant. Déjà que la gynéco me prenait pour une anarchique menstruelle, manquerait plus qu’elle me dise d’aller chez un confrère psy. J’essaie de ne pas penser aux conneries de nos dialogues passés et lutte contre l’ébauche de sourire qui me titille. C’est difficile, tout y est comme dans nos échanges de pipelettes : les étriers, le paravent, le truc-à-vis, les gants, les spatules, … En m’installant, j’ai failli m’étaler à cause des étriers mal vissés. Même pas un sourire de l’autre côté. J’ai en face de moi un glaçon dont la bouche ne connait que pelvimétrie, frottis, immunisation, flore vaginale et patati et patata. Un p'tit sourire de rien du tout ? Tu peux te brosser ! Le mien, de sourire, reste un muet et ignoré appel au sien. Ah ça, on peut dire que dans le rôle de la bourgeoise coincée, elle était parfaite. Pis Madame fait pas les accouchements, tu comprends, elle met pas les mains dans le cambouis. Avant de revoir mon nom dans son agenda, un nez rouge lui aura pousser sur la tronche.
visite chez la gynéco
Elle me fait des trucs et des machins et on sort de son bureau, moi avec une ordonnance de vitamines et une méga prise de sang à faire, elle avec un petit flacon. Et, même pas un petit pincement au cœur quand j’ai abandonné ce bout de moi-même la-bas !

Vraiment, je me demande pourquoi je redoutais tant ! La peur de l’inconnu comme toujours surement …
J’avoue, je me suis rendue compte qu’une visite chez un gynéco est moins douloureux qu’un mal de crâne ou une facture de garagiste. Je suis super fière de moi, à cette allure j’aurais plus peur des ascenseurs et je ferai le grand huit bientôt !

Les photos, je sais bien qu’elles collent pas avec le sujet, mais va essayer d’illustrer un article pareil aussi (suffirait que j’arrête de raconter n’importe quoi en fait) … Alors, j’ai pioché au pif dans mon dossiers à photos et un lapin en est sorti !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La cuisine fait son cinéma

Après la chambre, voila enfin un petit film de la cuisine ! J’aimais beaucoup mes table & chaises en formica rouge mais on avait envie d’une table ronde. On a trouvé notre bonheur chez Conforama (ouais, je sais, c’est dingue), une table blanche avec un gros pied rond en métal et des chaises assorties. J’avais filmé tout ça y’a plusieurs mois donc, depuis, de nouveaux stickers sont apparus (les bols à pois de chez Fly), certains bibelots ont changé de place, des tasses ont été cassées, des vases ont tapé l’incruste sur le four et la vieille porte qu’on voit au début a dégagé. Cette fois, Candy a bien voulu faire un petite apparition …
Et, dans le même chapitre, j’ai cuit un rosbif en pensant que c’était du rôti de porc. Note pour plus tard : pensez à regarder l’étiquette avant de cuire 1h30 un bout de barbaque.

Et, pour les retardataires, le film de la chambre :

Et, la gallerie photo de la cuisine avant, c’est par .

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’atelier et sa nouvelle décoration

Les pots de peinture et les tournevis sont rangés, ou presque ! Voilà la suites des photos :

Le bureau/plan de travail est composé de deux planches blanches ikea où j’ai posé des rideaux pour cacher les tours des ordi’ et mes grosses boites en carton de rangement de chutes de tissus. J’ai choisi un tissu aux couleurs acidulées qui me rappellent les bonbons …

Avec l’enduit à cirer, je pensais ne pas pouvoir poser ces stickers rigolos trouvés il y a quelques semaines par hasard ; finalement, ils tiennent très bien* !

J’en avais marre de mon bureau couleur bois, je lui ai donc ravalé la façade à coups de pinceaux et de cire comme prévu. Pour la peine, un avant/après. Avec de la peinture monocouche, c’est dingue le peu de temps que ça prend ; en 2h il était peint, sec, ciré et remis à sa place (le tout sans dommages collatéraux, ni intoxication due à l’odeur) !

Avant (quoi ? moi, bordélique ?!):

Après :

Le couvercle d’une boite émaillée tellement joli que j’ai préféré le poser comme un tableau au mur …

Si vous avez l’œil, vous verrez les vestiges des moments où Ginette se faisait les dents bébé … La peste !

Sur un mur, j’ai fais un patchwork de cadres avec des têtes de poupées évidemment, de jolies images découpées dans des bouquins d’enfant, du tissu, des boutons, … Je l’étofferai au fils de mes trouvailles.

Des lettres en bois que je vais peindre de la même couleur que le bureau et fixés au mur, vous devinez le mot …

Au fait, l’atelier ressemblait à ça avant sa nouvelle déco’.

Qui dit vieille maison dit grande pièce permettant de dévaliser les marchés aux puces mais surtout mur tout sauf droit ! Résultat : on va devoir poser deux petites équerres sous l’une des étagères (la même que la rose présentée dans le dernier post qui sera fixée au-dessous). Sinon, aucun problème à signaler. J’ai fais toutes les boutiques possibles et imaginables pour trouver une applique ; peine perdue, les seules qui me plaisaient faisaient dans les 200euros et on en voulait une avec un zéro de moins, un peu économiques aussi sur le plan conso, sans pour autant tomber dans les appliques seulement compatibles avec les ampoules led. Heureusement, l’amour de ma vie a trouvé la solution : « t’as qu’à la faire ! Et arrêter de me faire chier avec ça alors qu’une ampoule qui pendouille sur le mur ça me gêne pas moi ! » J’ai commencé mon bidouillage avec du grillage à poules et des petites fleurs rembourrées …
Sur le mur du fond, je vais remettre le câble et ses petites pinces où j’accrocherai uniquement des polaroïds.
Et pis, j’ai du oublier plein de choses … Alors la suite au prochain épisode …

* Comme quoi, faut pas toujours se fier aux notices.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un dîner en amoureux

De temps en temps, C. et moi avons envie d’un repas ‘autrement*‘. Alors, on oublie les grosses gamelles sur la table et on laisse les couverts en plastique dans les tiroirs. On sort les belles assiettes** et les vases. On cuisine des plats un peu au hasard (comme la brochette de salades brevetés C. ou le mijoté de dindes façon-feignasse*** qui t’oblige pas à rester 3heures devant les fourneaux). Fête de l’an oblige, on a même eu la patience de préparer des toasts !

* C’est-à-dire en évitant MacDo, Quick et toutes ces merdes hyper bonnes grasses.
** Que j’ai toujours peur de casser évidemment …
*** La recette : un petit ramequin avec couvercle par personne ; des émincés de ce qu’on veut ; de l’huile d’olive ; les épices qui nous passent sous la main ; des oignons, de l’ail et tous ces trucs qui sont chiants à éplucher, 30 minutes au four et voilà !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mosaïque d’oranges

Allez la suite de mes mosaïques ! Cette fois, place à tous les trucs-bidules-machins oranges dans la maison.
Et, j’en profite pour passer un message subliminal : mon dernier article intitulé « mes 10 astuces pour chiner » a été publié sur Auféminin !

Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mosaïque de roses

Quelques clichés de choses roses trouvées dans la maison … Finalement il y en a moins que je croyais ! La prochaine mosaïque sera consacrée aux oranges !
Et, petite nouvelle à propos de mon intrusion chez auféminin, le deuxième article « visite guidée d’un appart’ rétro » est publié !

Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous prendrez bien une part de … cuisine ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
bon plan :
Chez Kiabi : -15% (dès 50€) avec ETE50 // - 20% (dès 80€) avec ETE20 affi_kiabi_120_90_1560.gif
me contacter :
Papotage :
shops :
Merci :
`
△ Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m'avertir si vous souhaitez en utiliser une. △


3 offres 120x600



http://www.habitat.fr