La décoration du salon


Chose promis, chose due : voila enfin quelques clichés d’un bout du salon tout beau, tout neuf. Ça change hein ? Avec C. qui a mis son grain de sel, bye bye les coussins en moumoute rose et les bibelots gnangnans. J’ai bataillé pour garder le socotel orange et la lampe seventies. Quant aux cadres avec la poupée (j’en ai un deuxième à accrocher, une petite boxeuse tatouée), l’artiste est Pinkytoast sur Etsy (elle fait plein de dessins magnifiques, j’ai eu du mal à choisir). Là, encore grosse négociation avec l’Homme mais pas le choix, j’avais commandé derrière son dos* ! En cachette, j’ai cousu deux petits coussins en skaï violine et finalement il est bien content de pouvoir y poser sa tête dessus quand on mate Desperate Housewives ! La pauvre peau de vache me rappelle les moments de mon enfance où on mangeait des knakis chauffées devant la cheminée en jouant aux billes avec ma frangine ; forcément il m’en fallait une maintenant que la nouvelle déco’ s’y prête. Elle vient de chez Ikea, y’en avait une énorme tas ; évidemment, j’ai voulu celle qui était tout au-dessous et faut pas croire mais ça pèse ces choses-là empilées ! J’vous raconte pas comment j’ai embêté C. et les détails de notre bagarre avec cinquante vaches dépecées (« Tiiire ! Nooon, soulève ! Attends, fais voir celle-là !.. »)
Reste à voir si je réussirais à caser mes Titis de Paris … Faut aussi que je fasse imprimer trois photos pour remplacer les images carrées du cadre au dessus du canapé. Et, tout plein d’autres détails dont je causerai plus tard**
Les photos ne sont pas top, le ciel est gris … Mais je me suis rattrapée en faisant un joli titre quand même !

Sinon, j’ai enfin été faire ma prise de sang. Tiens, la preuve, une vrai blessure de guerre de laboratoire :

* Bouh, je suis machiavélique !
**Parce que là, j’ai rancard sur un jeu où je dois tuer des zombies et péter des trucs et des machins.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Manque de pot, ou pas …

J’essayerai de limiter les grossièretés dans ce billet mais ça risque d’être difficile. Et, je vais la faire courte parce que ça a été chiant à encaisser, ça l’est presque autant à raconter.
J’ai pas de chance, ça on le sait. Mais là …J’ai frôlé le pétage de durite. Pour résumer : C. et moi avons passé des vacances moisies que même toi, là, qui bosses tout l’été ne nous envierais pas.

On devait passer dix jours dans un camping en mobil-home avec mega parc aquatique au bord de la mer à bronzer, décompresser, patauger, s’amuser, niquer. Finalement, on a enduré dix jours à stresser, courir à droite et à gauche, avoir froid, être malade, chialer, stresser, stresser, …. On se faisait des films depuis des mois, on avait tout bien préparé comme il faut et ça avait été un casse-tête pour trouver des animaux-sitters (le lapin chez la belle-mère, le cochon d’inde chez la Reine Mère et les deux faces plates chez ma frangine Schnoudeul). Premier jour, tout allait bien, même que j’ai fais un toboggan classé noir, qu’on mangeait déjà de la pastèque et que les hôtesses d’accueil nous avait même offert un coffret de bouillies régionales (que j’ai directement refourgué à mes parents au retour ; nan mais ho j’aurais préféré un ticket pour une frite au snack moi !). Seulement, le soir, on a du retourner voir Ginette en catastrophe, elle arrivait plus marcher sans hurler. Grosse panique. Après un véto de garde à domicile appelé à minuit et une bonne piqûre dans son gras, on est reparti avec la fugitive à poils au camping. Presque deux jours durant, elle a quasiment pas bougé. On avait la trouille comme pas possible, faut dire que sans gosses, on reporte un peu trop sur nos bêtes à poils. Donc, on a pas fait grand chose pour prendre soin de notre p’tite malade, p’tet même trop. On a du faire genre cinquante-six parties d’échec sur la terrasse à ses côtés. Pour couronner le tout, C. avait chopé une crève et on se les geler le soir. Quelques jours avant la fin du séjour, Ginette gambadait comme à son habitude (du coup, elle est au régime et doit perdre 3kilos minimum!). Bref, on s’était dis que le principal c’est qu’elle aille mieux et qu’on se rattraperait à Londres où on devait passer quatre jours en rentrant. Mais, bordel de crotte de bique séchée, la carte d’identité de C. n’était plus valable depuis un mois. Évidemment, le permis de conduire à l’aéroport il s’en tamponne le coquillard !Dire que j’avais été super sage pendant les soldes pour pouvoir me faire plaisir la-bas et dévaliser un Primark … Heureusement, on a pu reporter les réservations d’hôtel (faut-il encore que C. parvienne à poser des congés). En revanche, on a eu les billets d’avion dans l’os et jusqu’au coude vu qu’on avait déjà confirmé les vol comme des cons insouciants. Je ne sais pas ce qu’on a fait pour mériter ça … Je soupçonne C. d’avoir écrasé des coccinelles quand il était petit.

La meilleure manière de prendre les choses du bon côté, c’est d’attendre qu’elles se retournent.

P. Ouanich

 

Mais y’a pas eu que du négatif dans tout ça : on a appris à jouer au poker avec des potes d’un jeu en réseau qui nous ont rendu visite ; j’ai un tout petit peu bronzé ; j’ai nettoyé la maison de fond en comble tellement j’étais énervée et depuis je suis accro à mon nouvel aspiro-de-la-mort-qui-tue-les-poils ; C. n’a pas eu de mauvaise surprise avec son projet de troisième tatouage, piqué pendant 5h30, c’est mon héros ; on est allé voir un joli feu d’artifice en compagnie de Schnoudeul et sa chérie et j’ai pris plein de photos pour me rattraper des vacances perdues ; et puis, noces de cuir* accomplies !

* 2 ans de mariage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La chambre fait son cinéma

D’abord, je voulais faire quelques clichés de la tête de lit que j’avais créée (à partir de branches bombées, d’oiseaux et papillons accrochés) il y a maintenant un bout de temps. Quand soudain, mon petit doigt mini appareil photo avec fonction vidéo m’a chuchoté « et pourquoi pas un film pour changer ? ». Donc, je me suis lancée ! Je me suis bien amusée à le bidouiller (du coup il y en aura surement d’autres). J’ai juste oublié un petit morceau de la pièce avec ma patère à colliers … Pis, Candy et Ginette ont joué les timides … Je la referai surement en montrant plus les détails.

Prochain tournage : la cuisine (en plus, on a changé la table et les chaises) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’atelier et sa nouvelle décoration

Les pots de peinture et les tournevis sont rangés, ou presque ! Voilà la suites des photos :

Le bureau/plan de travail est composé de deux planches blanches ikea où j’ai posé des rideaux pour cacher les tours des ordi’ et mes grosses boites en carton de rangement de chutes de tissus. J’ai choisi un tissu aux couleurs acidulées qui me rappellent les bonbons …

Avec l’enduit à cirer, je pensais ne pas pouvoir poser ces stickers rigolos trouvés il y a quelques semaines par hasard ; finalement, ils tiennent très bien* !

J’en avais marre de mon bureau couleur bois, je lui ai donc ravalé la façade à coups de pinceaux et de cire comme prévu. Pour la peine, un avant/après. Avec de la peinture monocouche, c’est dingue le peu de temps que ça prend ; en 2h il était peint, sec, ciré et remis à sa place (le tout sans dommages collatéraux, ni intoxication due à l’odeur) !

Avant (quoi ? moi, bordélique ?!):

Après :

Le couvercle d’une boite émaillée tellement joli que j’ai préféré le poser comme un tableau au mur …

Si vous avez l’œil, vous verrez les vestiges des moments où Ginette se faisait les dents bébé … La peste !

Sur un mur, j’ai fais un patchwork de cadres avec des têtes de poupées évidemment, de jolies images découpées dans des bouquins d’enfant, du tissu, des boutons, … Je l’étofferai au fils de mes trouvailles.

Des lettres en bois que je vais peindre de la même couleur que le bureau et fixés au mur, vous devinez le mot …

Au fait, l’atelier ressemblait à ça avant sa nouvelle déco’.

Qui dit vieille maison dit grande pièce permettant de dévaliser les marchés aux puces mais surtout mur tout sauf droit ! Résultat : on va devoir poser deux petites équerres sous l’une des étagères (la même que la rose présentée dans le dernier post qui sera fixée au-dessous). Sinon, aucun problème à signaler. J’ai fais toutes les boutiques possibles et imaginables pour trouver une applique ; peine perdue, les seules qui me plaisaient faisaient dans les 200euros et on en voulait une avec un zéro de moins, un peu économiques aussi sur le plan conso, sans pour autant tomber dans les appliques seulement compatibles avec les ampoules led. Heureusement, l’amour de ma vie a trouvé la solution : « t’as qu’à la faire ! Et arrêter de me faire chier avec ça alors qu’une ampoule qui pendouille sur le mur ça me gêne pas moi ! » J’ai commencé mon bidouillage avec du grillage à poules et des petites fleurs rembourrées …
Sur le mur du fond, je vais remettre le câble et ses petites pinces où j’accrocherai uniquement des polaroïds.
Et pis, j’ai du oublier plein de choses … Alors la suite au prochain épisode …

* Comme quoi, faut pas toujours se fier aux notices.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un dîner en amoureux

De temps en temps, C. et moi avons envie d’un repas ‘autrement*‘. Alors, on oublie les grosses gamelles sur la table et on laisse les couverts en plastique dans les tiroirs. On sort les belles assiettes** et les vases. On cuisine des plats un peu au hasard (comme la brochette de salades brevetés C. ou le mijoté de dindes façon-feignasse*** qui t’oblige pas à rester 3heures devant les fourneaux). Fête de l’an oblige, on a même eu la patience de préparer des toasts !

* C’est-à-dire en évitant MacDo, Quick et toutes ces merdes hyper bonnes grasses.
** Que j’ai toujours peur de casser évidemment …
*** La recette : un petit ramequin avec couvercle par personne ; des émincés de ce qu’on veut ; de l’huile d’olive ; les épices qui nous passent sous la main ; des oignons, de l’ail et tous ces trucs qui sont chiants à éplucher, 30 minutes au four et voilà !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mosaïque d’oranges

Allez la suite de mes mosaïques ! Cette fois, place à tous les trucs-bidules-machins oranges dans la maison.
Et, j’en profite pour passer un message subliminal : mon dernier article intitulé « mes 10 astuces pour chiner » a été publié sur Auféminin !

Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mosaïque de roses

Quelques clichés de choses roses trouvées dans la maison … Finalement il y en a moins que je croyais ! La prochaine mosaïque sera consacrée aux oranges !
Et, petite nouvelle à propos de mon intrusion chez auféminin, le deuxième article « visite guidée d’un appart’ rétro » est publié !

Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dernières trouvailles – chapitre 1

Quelques photos de mes dernières chines : un vieux miroir baroque qui trouvera sa place dans notre chambre romantique, encore un tableau des Titis de Paris (je n’ai pas su résister à sa bouille), un autre avec des couleurs magnifiques représentant un clown musicien, deux petites poupées hybrides de la poupée de chiffon / celluloïd et un canard de fête foraine, un vrai !

Chapitre 1 puisque mon ordi’ pourri chéri fait apparemment la gueule à photoshop et refuse de le laisser travail. Mémoire saturée qu’il me dit. Et, au bout de ces quelques photos recadrées, j’ai vite renoncé à squatter le PC de mon cher et tendre où je n’ai pas plus de repères qu’une mémé en boîte de nuit (ou que moi en boîte de nuit, ça marche aussi). Mon mari va faire son boulot d’homme, formater et tout le toutim, et ma part du boulot consiste à sauvegarder tous les trucs que « attends si je les ai p’us, je m’ouvre les veines ! ». Bref, le problème existentiel de la semaine qui prend la vedette au surpoids de Ginette et à mes plats ratés.

Et puis, voilà un indice du tutorial très poétique qui sera bientôt publié* … Alors, une idée ?!

* Le suspens est insoutenable, n’est-ce pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des nouvelles croustillantes

Fini le silence radio ! Pendant ce temps, je me suis rendue compte d’une chose : tenir à jour le blog m’est impossible quand le cher et tendre est en congé. Par contre, j’en ai profité pour faire une virée en brocante et compagnie et j’ai déniché (encore) de jolies trouvailles que je dévoilerai bientôt. J’ai aussi créé un ‘quelque chose’, mais vous en saurez plus quand je publierai le tutorial très bientôt ! Et, sinon (et surtout), vous me retrouverez pendant quelques semaines sur AuFeminin, en compagnie de 4 autres blogueuses ! Je suis super contente* d’avoir été choisie pour écrire quelques articles dans la rubrique Déco et je souhaite la bienvenue aux lectrices d’AuFeminin qui débarqueront …
J’ai fêté ça à ma manière …

Edit : mon 1er article « la folie du papier peint » est en ligne !

* En fait carrément plutôt hystérique du genre « attends chéri tu parles à l’ambassadrice déco d’ÔÔÔFeminin alors un peu de respect, je sortirai pas les poubelles ! »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le lit à baldaquin

Il y a un petit moment déjà que le lit à baldaquin a été monté et installé dans la chambre par mon cher mari, dans le calme et la concentration. Faut dire que C. élève rarement la voix et que sa tension ne doit jamais dépassé 11. Sauf pour trois trucs : lorsqu’il chope une amende pour mauvais stationnement alors que « bordel de me*de de pu*ain de flics j’pouvais pas me garer ailleurs avec ces travaux à la c*n ! » ; lorsqu’il est très fatigué et qu’il veut pioncer alors que j’ai envie de papoter dans le lit et qu’au bout d’un quart d’heure de patience me dit en sortant les crocs : « Jess put*in ta gueule, TA GUEULE je veux dormir, capiche ?!* » ; et enfin lorsqu’il à affaire à un meuble en kit à assembler. Alors évidemment, quand il m’a gaiement lancé de la chambre : « chou, viens voir la surprise ! », j’ai été bigrement étonnée de voir le lit comme au magasin, ni bancal, ni scié et sans vis perdues … Son travail d’homme accompli, il ne me restait plus qu’à le peindre (j’ai posé un jus de peinture blanche) et  m’occuper des rideaux.

J’ai donc cousu des embrases assorties au tissu du petit meuble blanc et puisque les passants des rideaux que j’avais achetés à ikea étaient trop fins, je les ai rallongés avec du ruban satiné pour les accrocher avec des flots. Deux rouleaux utilisés, c’est la rupture de stock, voilà donc les premiers rideaux posés …

Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 1 sur 212
bon plan :
coups de coeur :
love :
↓↓ -20% sur TOUT avec le code YEAH20 ↓↓ Nouvelles Promotions - 175x175
Papotage :
  • Barbara: Je craque pour la robe bleue en numéro 5. Elle a une coupe superbe!
  • vanessa: coucou elle est top cette séléction mais je ne trouve pas le top romantique :-( ton lien ne fonctionne pas
  • L Usine A Bulle: A voté ! J’espère que tu vas gagner, ce site est terrible ! Très jolie déco au passage.
  • panaka62: j’adore la robe bleu :)
  • catherine: bonjour comment peut on se procurer le magnifique petiti lit a barreau beige? il est vraiment tres beau...
Newsletter:

coups de coeur :
shops :
Merci :
`
△ Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m'avertir si vous souhaitez en utiliser une. △