Menu 

Articles avec le tag ‘photoshop’

Tuto photoshop : effet ronds lumineux ou (faux) bokeh

Cette fois, au programme de comment-devenir-une-serial-photo-tricheuse, je vais vous parler des effets brumeux avec les petits ronds de lumière qu’on voit sur certaines de mes photos : c’est l’arrière plan flouté qui dépend de la profondeur de champs ; en gros tout ce qui se cache derrière le sujet (et qui doit le mettre en valeur). On peut l’obtenir naturellement avec un bon objectif et une bonne luminosité (et de la patience). Je vais pas vous parler diaphragme et réglages vu qu’on va … tricher ! J’utilise souvent cette manip’ pour texturiser un arrière-plan uni ou/et atténuer une zone moche et/ou ajouter des particules de lumière et/ou donner un style romantique-doux-gnangnan-ce-que-tu-veux … Pour que ça fonctionne, il vous faut un cliché avec un minimum de flou, si toute votre photo est nette (genre la photo d’une pièce comme ) ça sera laid.
Ça marche pas mal avec les plans rapprochés de fleurs ou d’objets (passez la souris dessus pour voir l’avant/après) :

En premier lieu, on va créer notre texture qu’on enregistrera et qu’on gardera au chaud pour l’appliquer sur la photo.
D’abord, il faut créer la forme de la fameuse ‘bulle’. On crée un nouveau document transparent (moi j’ai pris du 450x450px). On vérifie que la couleur de premier plan est bien en noir (sinon on appuie sur D ce qui réinitialise les couleurs en N&B), on clique sur M ou directement sur « outil ellipse de sélection » (un clic-droit dessus pour choisir l’ellipse si vous êtes en rectangle) et on trace un beau cercle en maintenant la touche MAJ enfoncée (pour avoir un rond parfait et pas un ovale) :
tuto photoshop bokeh
Ensuite, « édition » -> « contour » et on règle tout comme ça (on laisse la couleur noir surtout) :
tuto photoshop bokeh
Du coup, on obtient ça (et on touche à rien d’autre pour garder notre sélection active):
tuto photoshop bokeh
Maintenant, on va créer un deuxième calque (calque 2) : « calque » -> « nouveau » -> « calque » (ou CTRL + MAJ + N, ça va plus vite). On passe l’opacité de ce calque à 50%. On appuie sur G (pot de peinture), normalement votre couleur de premier plan est toujours noir donc c’est bon et on clique au milieu du rond. Ça donne :
tuto photoshop bokeh
Voilà votre forme est prête, il ne reste plus qu’à la sélectionner et l’enregistrer : « édition » -> « définir une forme prédéfinie » -> un p’tit nom pour la retrouver facilement. Vérifiez que votre forme est bien sauvegardée avant de foutre le document à la poubelle.
tuto photoshop bokeh
Maintenant, on va s’attaquer à la texture proprement dite c’est-à-dire l’image qui, une fois appliquée (en calque comme d’hab’) sur la photo donnera l’effet voulu.
On crée un nouveau document de la même taille que la photo à retoucher. Pour moi ce sera du 450x450px. On le retrouve dans notre fenêtre de calques où il s’appelle « arrière-plan ». Je l’ai renommé en « calque fond noir » pour faciliter le tuto. On le colorie en noir avec le pot de peinture. Puis on crée un nouveau calque ( « calque » -> « nouveau calque de remplissage » -> « dégradé »-> « OK »). Une fenêtre « fond en dégradé » apparait. On choisit une couleur de dégradé qui nous plait (ou on la personnalise comme expliqué ici). Pour ça, on clique sur la couleur du dégradé pour faire apparaitre la fenêtre « éditeur de dégradé ». Moi, j’ai choisi le dégradé « vert, jaune, orange » dans la gamme des pastels.
tuto photoshop bokeh
Ensuite, on passe ce calque (qui devrait s’appeler « fond en dégradé 1») en mode « incrustation ». Rien ne change, c’est normal, vous verrez pourquoi plus tard.
tuto photoshop bokeh
Nouvelle étape, on crée encore un calque (CTRL + MAJ + N ou l’onglet « créer un calque » dans la boite de calques), il doit se placer juste au-dessus de notre 1er calque tout noir (faites-le glisser s’il n’est pas à sa place le vilain !). Bon, à force, vous savez créer des calques, je répèterai plus le comment, promis ! Vous en êtes là :
tuto photoshop bokeh
C’est maintenant que ça va devenir marrant vu qu’on va enfin utiliser notre forme « bulle ». Sur le « calque 1» qu’on vient de créer (il est surligné en bleu ce qui veut dire que vous êtes bien dessus), on appuie sur B (l’outil pinceau) puis sur F5 (je vous épargne la blague du ALT + F4). Une fenêtre de formes fait son apparition. On choisit la forme qu’on a vaillamment créer toute à l’heure ( « bulle ») et un diamètre assez gros (moi du 213px). On coche « dynamique de forme », « diffusion » et « autre dynamique ». Laissez les réglages de base.
tuto photoshop bokeh
Avec du blanc et un ou deux clics, on dessine quelques gros ronds sur notre « calque 1″. Vous comprenez maintenant l’intérêt du dégradé hein !
tuto photoshop bokeh
Un bokeh, ça doit être flou et subtil alors on floute ce calque en cliquant sur « filtre » -> « atténuation » -> « flou gaussien ». On le règle entre 15 et 25, il faut que ce soit très trouble.
tuto photoshop bokeh
Ensuite, on recommence la même opération sur un nouveau calque « calque 2» qui doit se placer au-dessus du « calque 1». Cette fois, on choisit un diamètre un peu plus petit pour notre forme (moi du 145) et on oublie pas de cliquer sur « dynamique de forme », « diffusion » et « autre truc ». Ne remplissez pas toute l’image de ronds. Ça donne :
tuto photoshop bokeh
Et on le floute aussi mais un poil moins :
tuto photoshop bokeh
Et, enfin, on crée un dernier calque ( « calque 3» au-dessus de « calque 2» hmm quelle logique !) en faisant tout pareil avec un diamètre encore plus rikiki (moi du euh je sais plus 35 p’tet). On en est là :
tuto photoshop bokeh
Et avec le flou gaussien (aux alentours de 1), notre texture est enfin terminée :
tuto photoshop bokeh
Normalement vous devriez avoir 5 calques comme ça :
tuto photoshop bokeh
On fusionne tous les calques (MAJ + CTRL + E) et on enregistre cette image pour la réutiliser à l’infini !
Maintenant, il ne reste plus qu’à appliquer ce faux bokeh sur une photo. Il suffit tout simplement de le copier/coller sur notre photo. On passe le mode en « incrustation » et on règle l’opacité en tâtonnant jusqu’à ce que ça soit joli, nébuleux, poétique, que sais-je. Allez du 54% ça le fait et ça donne :
tuto photoshop bokeh
Et voilà, notre mission fraude au bokeh est terminée !
Vous pouvez aussi tester en mode « superposition » ou « densité couleur - ». Le rendu dépend des couleurs et de la luminosité de la photo de base.
Important : n’oubliez pas de gommer les zones qui ne doivent pas être bouffées par le faux bokeh (ici les pétales, les bourgeons en bas à gauche, ect). Pour ça, on appuie sur E, avec une forme floue et en opacité 100%, on nettoie les zones qu’on veut garder nettes et sans fioriture sur le calque de la texture. N’hésitez pas à gommer d’autres zones avec une forme plus grande, le but c’est pas de remplir tout l’arrière-plan de bulles tout mimi mais juste de donner plus de profondeur et de lumière à certaines régions :
tutorial photoshop texture
Prévoyez un petit stock de textures avec différentes teintes, certaines couleurs passent mieux que d’autres selon la photo à travailler.

Quelques exemples :
fake bokeh photoshop
Et quand même quelques exemples sans tricher :
Avec la magie des pâquerettes :

Avec une feuille de papier bulle derrière :
bokeh
Et pour finir un petit lien si vous avez envie de tester le bokeh en forme de cœur (sans photoshop, avec du papier et du scotch) !
Au prochain épisode : l’effet couleurs vintage ou romantique (tons rosés) ou ce que vous voulez … Comme l’autre fois, si vous avez des idées précises proposez ! Ah et n’hésitez pas à me montrer vos résultats, je suis curieuse !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tuto photoshop : effet lumineux et halo de soleil

Voilà,  mon premier tuto sur photoshop  ! Rien de transcendant pour commencer, juste la méthode la plus simple pour obtenir un effet lumineux et le halo de soleil qu’on voit sur beaucoup de mes photos. Allez, c’est parti !
Donc, on va passer de cette photo brut de pomme à ce résultat final (passez la souris dessus pour voir l’avant/après) :

On crée un premier calque en cliquant sur « créer un calque de réglage ou de remplissage » puis sur « Niveaux ». Une nouvelle fenêtre s’ouvre avec un histogramme. Oh mais qu’est-ce que c’est que ça !
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Ce nouveau calque apparait au-dessus de votre photo. Maintenant, on va régler tout ça en augmentant un tout petit peu la luminosité sur les tons noirs et blancs, et beaucoup sur les tons moyens (gris). Pour le niveau de sortie que j’ai mis à 25, faut tâtonner avec le curseur noir à gauche, jusqu’à ce que l’aspect général vous plaise. S’il y a des zones trop cramées, pas de panique, on règlera ça après. Jouez avec l’œil du calque pour le rendre visible / invisible et voir le changement.
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Ensuite, on crée un deuxième calque en faisant la même chose que pour le premier ( « créer un calque de réglage ou de remplissage ») et on clique sur « Couleur unie ». On choisit sa couleur dans la fenêtre qui apparaît. Ici, j’ai pris du E3A366 pour avoir un effet ensoleillé. On passe le calque en mode « Produit » et … c’est moche ! C’est normal ! Il suffit de baisser l’opacité (moi j’ai mis 17%) jusqu’à ce que ça vous convienne. Si à ce stade là, vous n’avez pas encore mal au crâne, c’est bon signe, on continue !
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Du coup, notre photo a pris une teinte un poil plus chaude :
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Après, on revient sur notre premier calque (qui devrait s’appeler ‘Niveaux 1′ si vous ne l’avez pas renommé) pour retravailler les zones trop claires en les gommant. Pour ça, on clique sur la petite vignette blanche à droite du calque ( qui s’appelle « Vignette de masque de fusion » quand vous la survolez avec la souris), on zoome bien, on prend l’outil « Pinceau » (ou on appuie sur B), on choisit une forme floue d’un diamètre moyen par rapport à la zone qu’on veut atténuer, on reste en opacité 100% et surtout on prend la couleur noire (#000). On a plus qu’à passer sur la zone à gommer en y allant mollo sur les bords. Ici c’est l’éléphant et l’ours. On peut aussi faire la même chose avec une opacité plus basse pour garder plus de luminosité mais faut être plus précis et éviter de passer plusieurs fois sur les même zones.
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Hop notre éléphant n’est plus cramé et le reste de la photo reste bien lumineux :
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
On crée un troisième calque ( « créer un calque de bidule ou de machin ») et « Teinte/Saturation ». On augmente un chouilla la saturation (moi j’ai mis 10).
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Enfin, on crée un dernier calque de « Dégradé ». C’est cuilà qui va faire toute la différence. Pour le moment, on s’en fout de la couleur du dégradé, laissez ce qui est là. On s’occupe de choisir l’angle en fonction d’où il y a le plus de haute lumière sur notre photo (moi dans le coin droit). On clique sur Ok et on passe en mode « Superposition ».
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Maintenant, on va changer la couleur du dégradé. On double-clique sur notre calque « Fond en dégradé 1″, notre fenêtre réapparaît comme par magie. On clique sur la couleur du dégradé et une autre fenêtre « éditeur de dégradé » apparait. Dans les paramètres prédéfinis, on choisit les « simples » et n’importe quelle couleur qu’on va personnaliser. On clique sur l’étape de dégradé en bas à gauche et on choisit la couleur (moi j’ai pris du #E7B273). On fait la même chose pour le bitonio de droite mais avec du noir. On clique sur celui juste au-dessus et on met l’opacité à 0%. Si vous voulez le réutiliser, suffit de l’enregistrer.
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
Tada ! C’est fini.Vous avez une photo baignée de la douce lumière du soleil, vous entendez les oiseaux siffler par la fenêtre de réglage, vous êtes subitement inspirée pour écrire des poèmes romantiques … et pourtant il pleut des cordes !
Ça marche pas mal sur les clichés d’objets, la macro.Voilà quelques exemples en utilisant les 4 même calques :
photoshop tuto tutorial halo lumineux leaks sunflare
N’hésitez pas si vous avez des questions, je suis aussi naze pour les tutos que pour expliquer les règles d’un jeu de carte (« putain mais t’as rien compris, tu dois dire Uno bordel ! »).

Au prochain épisode, j’ai prévu de vous parler du bokeh, créer ses textures et les appliquer sur des photos (si vous avez des idées, proposez !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il m’aime, un peu, beaucoup, …

macro fleur
Je vais faire ma feignasse en zapant le pavé 3615 mylife (oui parce que si je vous dis qu’en ce moment, je rêve d’un aspirateur robot qui se démerde tout seul comme un grand et que C. pense que les 400euros qu’il coûte sont synonymes de « mais continues de rêver ma pupute » , on s’en fout comme de l’an quarante non ?) ; alors juste quelques photos de fleurs :
macro fleurmacro fleurmacro fleurmacro fleurmacro fleur Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Du denim, du liberty et l’affaire des sandales compensées

macro fleur
J’aurais pu raconter comment les chutes du Niagara ont débarqué chez moi, précisément dans un couloir, à cause du lave-linge du voisin-proprio-trop-une-perle-du-dessus ; comment j’ai été prise de panique en voyant l’eau couler comme un robinet du plafond en tombant sur des fils électriques éventrés dont C. devait s’occuper depuis belle lurette ; comment j’ai hésité entre téléphoner à papa-maman-venez-m’aider-j’veux-pas-mourir-électrocuter ou à C. au boulot. Finalement, j’ai demandé du secours à mon mari, logique. Au moins, je sais maintenant couper un compteur et on va surement avoir du nouveau papier-peint. Bref. Ces chaussures. C’est de ça que je veux causer . D’abord, quelques clichés printaniers :
liberty denimliberty denimliberty denimliberty denim Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un, deux, trois, soleil !

photoshop vintage
Eh bien il a fallu que je me plaigne ici du beau temps qui se faisait discret pour qu’il pointe enfin son bout de rayon ! En même temps, j’ai appris une bonne nouvelle et mes soucis se sont envolés comme les nuages dans le ciel.
De retour à la maison après une visite chez mes parents, on ne pouvait pas passer devant notre endroit fétiche sans s’arrêter. C. a joué le photographe survolté, c’était désopilant ; merci l’auto-focus. Sinon, la bière à la paille, je m’abstiendrais la prochaine fois, merci papa. Et, je suis tombée amoureuse d’un cerisier en fleur, merci l’écosystème.

photoshop vintagephotoshop vintagephotoshop vintagephotoshop vintagephotoshop vintage Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une tranche de vie et des tulipes*

Aujourd’hui, j’ai vécu un moment unique dans la vie d’une femme mariée.
macro tulipe
A midi, à table C. me lance tout naturellement : « j’ai vu des pubs H&M sur la route en rentrant et y’a des beaux sous-vêtements, t’aimerais trop ! »
Alors là, je suis restée vraiment conne. Il m’aurait dit « chérie, je te quitte, j’en ai marre que tu veuilles pas faire du lapin à la moutarde », j’aurais fais exactement la même tronche. Et, il continue, enthousiaste, sur sa lancée : « j’ai vu un soutien avec de la dentelle au-dessous, genre un peu comme un corset … »
Je reste muette, les mots me manquent. C’est insensé, je suis entrain de rêver. Lui, C., le mari qui sait pas faire la différence entre un shorty et un string me parle chiffon. Qu’est-ce qui se passe ? Oh mon Dieu, ça y est, c’est aujourd’hui la fin du monde !
- « Faudrait qu’on aille voir, j’suis sur que ça te plairait … »
Les tenues affriolantes émoustillent n’importe quel mec, soit. Mais de là à me proposer d’aller chez H&M de lui-même comme ça, le progrès est énorme. Pis, c’est complètement déraisonnable de sa part vu que je pourrais enfin lui dire « nan mais attends c’est toi qui a voulu v’nir » quand il me dira de me dépêcher (parce qu’il y a pas une sortie shopping sans qu’il me hâte).
Finalement, j’arrive à dire quelque chose : « ouais, je sais, c’est la collection Sonia Rykiel et ça sort le 5″.
- « Sonia Kyriel c’est qui ?.. Le 05 ? Hum, c’est samedi. On ira le matin ! D’accord ? »
Évidemment, j’ai dis d’accord sans lui faire part de confusion dans laquelle j’étais. En fait, j’avais envie de lui sauter au coup et de lui dire « ça y est, tu es passé du statut de l’homme le plus parfait du monde à celui de l’univers tout entier ! » Mais bon, faut pas trop flatter la bête.
Et, il ajoute : « même qu’on y sera à l’ouverture ! »
- « T’es sur que ça va ? »
Vraiment il m’étonnera toujours.

Sinon comme il pleut et que je risque pas de trouver des fleurs avant la St Glinglin, j’ai triché chez mon marchand de fleurs et ai ramené des tulipes. C’est p’tet pas le printemps dehors mais ça l’est dans ma maison …
macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe macro tulipe

* Mon titre est super naze je le reconnais.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il m’a posé un lapin !

Dimanche, on s’est levé aux aurores et on est parti à l’aventure, même si la fine pluie nous suggérait de rester bien au chaud sous la couette. On a croisé des saloperies de chasseurs qui, heureusement, n’ont pas troué mon grand lapin. On s’est faufilé dans une carrière avec un espèce de lac malgré le panneau ‘défense d’entrer – danger’ où j’ai eu une poussée d’adrénaline quand on a aperçu un employé* ; on s’est enfui en courant avec le trépied sous le bras comme des hors-la-loi. On a croisé des chevaux curieux qui ont posé sans broncher. Et, surtout, on a beaucoup rigolé.
shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage shooting photo vintage

Sinon, cette série de photos restera la der des der que mon Nikon adoré fera. Trois ans de bons et loyaux service et voila t-y pas que je l’abandonne pour son grand frère ! Mais c’est la faute de C. parce qu’il m’a fait une surprise avec le nikon D5000 et un objectif pour la macro qui me faisait baver depuis deux ans !
Je vais donc vendre le D50 sur ebay, si ça tente quelqu’un prévenez-moi, je mettrai un petit annonce ici avant de refiler le bébé à un inconnu (je me souviens d’une demoiselle qui m’avait demandé de la prévenir si un jour je le vendais mais ça date et j’ai plus son mail bref).
* Comme s’il pouvait pas rester chez lui un dimanche !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hola !

Hola ! ¿ Qué Tal ?
Ouh la, faut que je me calme, c’est fini les mini vacances ! Je reviens tout juste de trois jours de rêve à Barcelone … De retour à la maison, j’ai le cafard, il fait moche, faut ranger la valise, j’ai trouvé un insecte non-identifié sous un meuble, j’en ai marre, je veux y retourner. Heureusement, il reste les photos …

On a usé nos chaussures sur Las Ramblas où on a vu plein de mimes, de stand d’oiseaux comme des kiosques à journaux, de taxi jaunes, …
On a sauté sur le lit de l’hôtel en tout impunité où on a surtout dormi comme des souches après des heures de ballades.
On a visité le parc de la Ciutadella où C. a piqué une rose pour moi ouh qu’il est trognon. « T’es sur chérie, tu veux pas qu’on loue la barque ?! » Non, vraiment, avec la chance que j’ai, j’aurais trouvé le moyen de finir dans l’eau avec les canards.

On a aussi vu 126 Zara et Bershka confondus, utilisé plein d’escalators dans les Corte Inglés, bu 36 litres de chocolat chaud du Starbuck Coffee, eu 18 fou-rires à peu près, arpenté des rues sinueuses pleines de surprises, …
Évidemment, j’ai fouillé dans les rayons d’un Zara gigantesque et ai ramené un short noir usé et un veste en moumoute blanche que je cherchais depuis longtemps. Parait que les prix sont plus bas là-bas. Véridique ou pas, j’en sais toujours rien mais en tout cas, c’est l’excuse que j’ai donnée à mon cher et tendre pour qu’il me suive sans broncher. Sinon, j’ai découvert une boutique jamais vue chez nous, Sfera, vraiment pas mal surtout côté accessoires. J’ai craqué pour une ceinture et des ballerines à brides cloutées à 17euros ! On est tombé par hasard sur un Primark et là, j’ai failli avoir une syncope. Genre, j’aurais croiser Johnny Depp au Lidl, j’aurais fais la même tronche. Depuis le temps que j’en entendais parler de ce magasin anglais sans pouvoir y faire un tour, j’ai été ravie ! Résultat des courses en langage de dinde que C. a pu entendre: hiiiihaaaahooo ! En développant : les prix sont riquiqui, limite il te jette les articles à la gueule, y’a de tout dans un joyeux bordel. Seul bémol, logique, la queue aux caisses, un truc de dingue qui allait jusqu’au bout du magasin (Rocco tu peux aller te rhabiller). J’ose pas imaginer le peuple un samedi. Pis, c’est pire qu’à la Sécu : une vingtaine de caisses numérotées et on appelle le prochain par un numéro. Alors quand, c’était mon tour, je me dirige vers la première caisse libre, bien sur c’était pas la bonne et pas question pour eux de faire une exception pour une française paumée. J’ai toujours été nulle en espagnol au lycée alors grand moment de solitude. Mais, j’en suis sortie indemne avec un grand sachet bien rempli.

On s’est promené le soir dans des avenues étonnamment animées. A Nîmes, dès que la nuit tombe, les rues sont désertes. Impossible de rivaliser avec Barcelone où on dirait que les magasins et bars ne ferment jamais.
On a aussi fait un tour dans un petit Topshop mais j’ai rien vu de transcendant et c’était cher en plus. On est passé devant des tas de boutiques Desigual sans jamais y entrer tellement les vitrines nous faisaient peur. Sérieux, c’est quoi cet engouement pour ces fringues digne de carnaval ?
On a fait un tour dans le quartier El Raval mais toutes les fripes et les boutiques de musique avaient le rideau tiré.
Et, Ginette a fait sa star ! On avait un peu l’impression de faire office de gardes du corps en répondant par l’affirmative à tous les hystériques qui demandaient à la prendre en photo. Un type a même tenu à me montrer le sien de carlin sur son téléphone portable ; j’ai pas tout pigé de ce qu’il me disait mais il avait l’air content. C’est tout ce qui compte, non ?
Quelques photos en vrac (comme mon récit décousu), d’autres dans les jours à venir …











J’ai tout essayé pour rester une journée de plus mais C. a été intraitable ! « Allez Choubidou on dira qu’on a eu un problème avec la voiture … »

La suite dans les prochains épisodes …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les clichés de dimanche

Des résidus photoesques de notre ballade dominicale aux jardins de la fontaine à Nîmes … De retour à la maison, je me suis amusée à bidouiller cette manipulation sous photoshop en écoutant C. qui faisait de la guitare, et accessoirement les nez-écrasés qui ronflaient après avoir fait les folles dans l’herbe !
Et, on peut même jouer au jeux des 6erreurs comme à la fin du Téléstar ! Six six Si si ! Alors, saurez-vous retrouver les 6 trucages qui n’étaient pas sur la photo de base ? Si quelqu’un les trouve toutes, je vous montrerai la vraie photo nature (ouais, je sais, y’a mieux comme récompense de jeux mais bon c’est trop facile et y’aura peut-être un vrai concours bientôt !)

photoshop manipulation

Et les autres clichés :
photoshop
Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un cailloux dans la chaussure

Il y a quelques mois, j’étais tombée par hasard sur une paire d’escarpins noirs à échasses talons vraiment mignons avec des brides et tout. J’ai toujours été fascinée par la Reine Mère qui portait des talons aiguilles quand j’étais gamine. A six ans, je trouvais ça déjà trop classe cette façon qu’elle avait de marcher avec, des escaliers aux rues pavées, rien ne lui faisait peur. Même le bruit qu’émettait le talon sur le sol me donnait envie, un son de femme fatale quoi. Alors je disais toujours que j’en « mettrai moi aussi quand j’serai grande ». Tu parles d’une illusion de gamine ! Ca y est je suis grande, mariée et tout le toutim et même que je sais faire le rôti copyrighté-Reine-Mère et pourtant des talons qui font des jambes divines, j’en ai pas. Enfin, jusqu’à l’autre jour où j’ai succombé à la tentation. Pour seulement 9euros, je pouvais bien me lancer dans l’aventure ! Mais le doute m’a vite envahi … Et si je n’arrivais pas marcher sans me tordre la cheville tous les deux mètres ? Et si je m’étalais au rayon boucherie du Carrefour devant tout le monde ? Et si je me faisait agresser en pleine rue et que je n’arrivais pas courir plus vite qu’une mémé* ? Et si je coince un talon dans une bouche d’égouts ?..
A ma grande surprise, le problème n’est pas ma sécurité physique ou des ennuis métaphysiques de gravité terrestre : je suis à l’aise dedans et je tiens aussi bien debout qu’avec une paire de ballerines. Ce ne sont pas des talons aiguilles n’empêche que la fierté est là. Bref, le seul soucis c’est que je ne sais absolument pas comment les porter sans avoir l’impression d’être prête à aller faire le trottoir**. Autant sur les autres nanas, ça fait pas du tout vulgaire que sur moi, habituée incontestée du zéro talon, ça le fait moins.
Avec une robe, je me sens genre sur mon 31 prête à aller au bal ; avec un jean large, c’est nul on les voit même pas ; alors qu’est-ce qu’il reste ? Le slim destroy pour atténuer l’effet je-suis-super-apprêtée ?

En fait, je fais un topo sur mon problème existentiel de talons et même pas un cliché potable de ladite paire. Je leur rendrai hommage, photographiquement parlant, le jour où je trouverai avec quoi elles peuvent bien aller … En attendant, j’ai ressorti mes vieilles (fausses) dr martens rien que pour les narguer !

* Parce que le temps d’enlever les six brides, le méchant monsieur il aura le temps de me trancher la gorge et de me dépecer.
** Tous les conseils sont les bienvenus hein !

Rendez-vous sur Hellocoton !
bon plan :
Chez Kiabi : -15% (dès 50€) avec ETE50 // - 20% (dès 80€) avec ETE20 affi_kiabi_120_90_1560.gif
me contacter :
Papotage :
  • kat de cheapbutchic: Pareil chez nous , 1ere rentrée (et les étiquettes de vêtements n’arriveront que mardi...
  • Nelly: j’en vienS !
  • Nelly: Coucou, je te suis depuis quelques année. Ton univers et chouette et tes photos m’ont redonné la pêche...
  • Bouinite: Ouh laa… Pour ma poupette aussi c’est la rentrée… Cartable immense (pour mettre un cahier...
  • C: Comme je te comprends, ma fille va faire aussi sa première rentrée et rien que d’y penser j’ai les...
Newsletter :
Abonnez-vous à ma newsletter pour ne rien manquer + mes bons plans !

457 abonnés.
shops :
Merci :
`
△ Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m'avertir si vous souhaitez en utiliser une. △


3 offres 120x600



http://www.habitat.fr