Menu

Articles avec le tag ‘salon’

Oh le joli coussin géométrique !

coussin géométrique
coussin géométrique
Pour aller avec notre nouveau canapé, on a aussi un nouveau coussin. Et pas n’importe lequel : un coussin personnalisé à partir d’une image ! Chez idée cadeau photo, on peut transformer tous les objets du quotidien vraiment à notre goût, des tops enfants, des couvertures (comme le plaid little people de PouletteMagique), des coques de téléphone, en passant par les mugs et les nappes ! J’ai eu la chance de tester un coussin et j’ai choisi un motif chevron du côté de chez colourlovers (je retrouve pas le lien précis, je l’ajouterai dès que je mets la souris dessus).
coussin géométrique
coussin géométrique
Concrètement, la qualité du coussin est topissime ! Les couleurs sont fidèles et le tissu velouté est tout doux (j’ai opté pour du rose pâle au verso) ; en plus il est déhoussable (fermeture éclair avec un fermoir en forme de cœur). Et, on peut choisir un rembourrage en plumes ou en polyester. J’ai aussi reçu une jolie boite en métal avec une photo de Lily-Rose, je vous montrerai …
Bref, un chouette site à retenir pour se faire plaisir ou offrir des cadeaux personnalisés ! Maintenant, j’ai envie de commander des mugs avec un imprimé triangles et une nappe liberty aaah !
Et un bonus rien que pour vous : -15% sur toutes vos créations avec le code POUL38 jusqu’au 21 avril !

Et n’oubliez pas qu’il reste 13jours pour participer à ce chouette concours avec des bons d’achats de fou à la clé !

  • Coussin offert
Rendez-vous sur Hellocoton !

Quotidien en photos #9


On est entrain de bouger les meubles dans la chambre de Lily-Rose pour faire de la place au tipi. Et elle a reçu un manteau ikks en fausse fourrure, j’ai presque hâte qu’il fasse froid pour lui mettre (et d’avoir le même à ma taille) !

Le socotel orange tellement plus marrant que ses jouets …

Sur la route on a vu un superbe coucher de soleil …

On a sorti les guêtres à cœurs (trouvés sur ebay).

Ma frangine m’a touchée en débarquant chez moi avec un bouquet le jour de mon anniv’ !

Lily-Rose a (re)fait du dada, ça la fait marrer ! Papa perdait son froc en courant à côté du poney alors c’est tonton qui a pris la relève !


J’ai eu un beau (et bon) gâteau d’anniversaire pour mes 29ans (encore un an et ça y est je suis officiellement vieille) !

10 mois après notre emménagement, on a enfin trouvé des suspensions jolies (et pas trop chères) pour le séjour chez ikea.

Lily-Rose s’essaie au gribouillage et moi je passe derrière avec mon éponge (et Ginette aime bien les faucher pour les machouiller …) !

Laissez-moi vous présenter Miss Jingle reçue en cadeau surprise par ma frangine et C. (oui comme si j’avais 8ans !)

Et pour finir j’ai été interviewé chez parole de mamans !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le début de la fin

grossesse photographie bloggrossesse photographie bloggrossesse photographie blog
L’aventure de la grossesse approche doucement de la fin (et la valise pour la maternité qui attend que je la remplisse n’arrange rien mais j’ai la flegme). Une fin qui s’annonce peut-être même plus tôt que prévue vu que Lily-Rose a l’air pressé de pointer le bout de son nez. Y’a 3 semaines, ma sage-femme m’a fait découvrir le monitoring : un appareil magique qui enregistre le cœur du bébé et les contractions sur papier genre un détecteur de mensonges qui, la première fois, te laisse en pleine crise de guimauve «j’ai entendu son p’tit cœur t’rends compte hiii» puis, à la longue, qui te laisse juste une grosse demie-heure pour lire 9mois/envoyer des sms cons/traquer sa frangine via GPS han la s%lope elle traine encore les magasins/ glander sur twitter*). Bref, après le 1er monito (où j’ai donc été extrêmement concentrée sur les battements cardiaques de Lily-Rose en me disant que son papa allait en crever de jalousie), ma sage-femme revient et je lui lance toute fière «ben y’en a pas eu, j’vous l’avais dis !». Elle mate sa feuille des secousses sismiques : «mais si ça contracte ! Vous en avez une toutes les 3 minutes !»
Ah bon. Pas remarqué. Même pas mal ! Si c’est comme ça pour l’accouchement, j’apporte un monopoly !
«Ah bon» (tout court). J’étais hyper étonnée en fait.
Je suis passée à côté de l’hospitalisation et j’ai été forcée de me transformer en légume. Du coup, je passe mon temps à (dans le désordre) dormir, coudre, textoter le futur papa, faire des vidéos de mon bidon (Alien à côté c’est de la gnognotte), …
grossesse photographie bloggrossesse photographie bloggrossesse photographie blog
Chez l’obstétricien, j’ai essayé d’en savoir plus sur le terme repos (parce qu’il y a repos et repos quoi !)
«Repos c’est-à-dire? J’peux sortir quand même ?»
Et C. embraye : «ce que ma femme veut savoir en fait c’est si elle peut faire du shopping…»
Bonjour la honte ! Et j’ai même pas le droit en plus : «vous restez chez vous au calme avec votre bébé, d’accord ?!»
Non, je vais laisser mon utérus en baby-sitting et aller trainer chez H&M pauv’ con !
Mais sinon Lily-Rose pète la forme, les contractions elle s’en fout. Elle est prête à tout pour gagner quelques semaines, la preuve, l’autre jour elle tétait son cordon ombilical. P’tet qu’à force il va lâcher et elle va pouvoir se faire la malle en douce … Son poids à terme est estimé à … 3k800gr (quand je pense que ses géniteurs faisaient 5k300gr à deux, je me dis qu’il y a forcément une erreur …).
grossesse photographie bloggrossesse photographie bloggrossesse photographie bloggrossesse photographie blog
Encore 2 semaines à tirer et Lily-Rose pourra débarquer quand bon lui semble et moi j’aurais le droit de ranger la maison, d’astiquer les fenêtres, et surtout de… faire les soldes ! Même si je sens bien qu’à ce moment-là, je serai trop crevée pour me lever du canapé …
Et rien à voir mais : le salon a été refait (enduit ciré au mur + changement de places des meubles) ; les photos bientôt !

* Je blogue moins mais je tweete plus.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Oups (bis)

bougie pot champignonPromis, je ne vais pas refaire surface seulement tous les 8 du mois.salon rétro vintagebouledogue carlinsalon rétro vintage chesterfield Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

La boucle n’est pas bouclée

cheveux ondulésJ’ai haïs les coiffeurs. Puis je les ai aimé. Et maintenant, définitivement, je les maudis tous. L’autre jour, je fous ma flemmingite aiguë de côté et descends en ville, toute guillerette, pour me faire faire une permanente. J’attendais impatiemment depuis plusieurs mois qu’ils soient assez longs pour me lancer avec l’envie récurrente de tout recouper pour les coiffer plus vite qu’il ne me fallait de temps pour ouvrir le pot de cire.
J’explique que je veux qu’ils aient du volume, et donc des bouclettes un peu en pétard et que ça parte dans tous les sens, tout ça, tout ça, sans pour autant adopter une coupe afro hein. Et là, la connasse coiffeuse me sort un non catégorique, courtois mais ferme, à grand renfort d’arguments digne d’un film d’horreur qui feraient fuir toute nana un tant soit peu préoccupée par ses cheveux : ça tiendra pas et/ou ça fera trop frisé façon caniche sans parler de la calvitie fulgurante, pour résumer.
J’aurais pu gober toutes ses foutaises, seulement, les permanentes, je connais. J’ai fais la première à six ans, et la Reine Mère a même testé la permanente maison sur ma tignasse à treize, alors on me l’a fait pas ! En gros, elle me conseille d’attendre 4mois. Une éternité. Énorme dilemme cornélien. Coupe ! Coupe pas ! Force-là ! Va t-en ! Fous-lui une brosse ronde où je pense !
cheveux ondulésJ’insiste pas. Elle a pas l’air doué, je fais genre de la croire. Elle a pas envie que veux-tu, c’est l’été, elle préfèrerait être à la plage à bronzer son gros cul plutôt que de poser des bigoudis et d’empester l’ammoniaque. Pis c’est son métier, je vais pas la vexer la pauvre conne.
Elle me raconte comment, elle, elle fait avec juste des produits coiffants et un sèche cheveux. Oui bien sur, et moi je me fais pousser des nénés en mangeant des pommes tu savais pas ?
Finalement, plutôt que d’avoir perdu mon temps à faire la queue pour peau de balle, je lui demande, avec toute la distinction qu’il me reste, de m’effiler les cheveux derrière là où c’est long/moche et la frange aussi tant qu’on y est, histoire d’égaliser tout ce bordel capillaire. Alléluia elle accepte et me dit, qu’en plus,elle va me montrer comment les faire onduler avec sa méthode-tellement-super avec de la cire/laque/mousse/spray/bave de crapaud.
Au final : 39euros ma petite dame (le double de ce que je paie d’habitude dans le même salon pour une coupe/coiffage) pour trois coups de ciseaux réalisés en trente secondes chrono que ma nièce de sept ans aurait très bien pu faire et des cheveux toujours aussi raplapla grâce à sa technique parfaitement inutile.
En attendant de me remotiver pour aller dans un autre salon, j’ai trouvé une solution d’urgence rapide entre les bigoudis de mémé et le sac de nœuds pour les faire onduler avec un entortillage de mèches mouillées. « T’enlèves pas tes trucs pour dormir ? »
« Nan, demain matin. »
Faut ce qu’il faut.cheveux ondulésbouledogue carlinceheveux ondulés permanentecheveux ondulésbouledogue sd nintendo

Rendez-vous sur Hellocoton !

La déco du salon

déco salon
Voilà neuf mois qu’on a transformé le salon bric-à-brac 100% kitsch comme et (‘tention ça pique les yeux) en pièce à vivre plus soft. Le constat : la touche masculine des meubles métalliques patinés, c’est bien pour C. mais j’avais pas pensé au fait que je devrais les dépoussiérer deux fois par jour parce que le noir a la fâcheuse tendance à être un aimant à poussières et à te faire croire que t’es tout sauf une Bree Van De Kamp. Sinon, la peinture des murs elle est magique. Si si ! Elle se métamorphose en fonction du la lumière allant du pourpre profond au violine en passant par le prune pétard. Reste à acheter le verre pour le grand cadre sculpté vu que j’ai trouvé le moyen de le péter …
Candy et Ginette profitent du canapé en l’absence de C. vu qu’elles ont bien compris que lorsqu’il était à la maison, elles peuvent se brosser pour poser ne serait-ce qu’une patte dessus ! Et quand Ginette ose une tentative râtée par un « descends ! » de C., elle me regarde avec ses gros yeux l’air de dire « tu peux pas dire quelque chose ? Affirme-toi bordel ! Dis-lui qu’on peut ! »
déco salondéco salondéco salondéco salon Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Première fois chez une gynéco

Jusqu’à il y a quelques semaines, je n’étais qu’une contrefaçon de femme. A 26ans, j’ai enfin fais la connaissance d’un praticien au métier peu ragoutant : le gynécologue. Enfin la, parce qu’il faut pas pousser non plus.
Après avoir passé l’étape de la foreuse dentaire, c’est pas un pervers diplômé la gynéco qui allait faire peur à la trouillarde que je suis. J’ai toujours repoussé ; aller chez un médecin alors que tout va bien, fallait être super motivée. Mais avec le projet-dont-nous-tairons-l’intrigue, pas moyen de passer à côté !

Je connaissais l’attente interminable chez ma généraliste mais à côté de la gynéco qu’elle m’a conseillée c’est du pipi de chat. J’ai cru mourir d’ennui dans la salle d’attente. J’ai lu tous les magazines sur la femme enceinte, toutes les brochures sur la fertilité et je suis devenue incollable sur les précautions à prendre durant la grossesse. J’ai vu des tas de nanas passer avant moi ; toujours avec leur mari, de là à regretter que C. ne m’ait pas accompagnée, histoire de passer le temps ensemble. Mais il bossait et j’avais le pressentiment de choper un fou rire pendant la visite s’il était là. Pis, il aurait surement posé des questions cons du genre « est-ce que la pilule influe sur la fertilité ? » …
masque lapin
Viens enfin mon tour. C’est fou mais je suis ravie. Elle me pose tout un tas de questions me forçant à remonter le temps jusqu’à mes douze ans et, moins loin, à me souvenir de mon dernier ‘cycle’. Je lui réponds approximativement et elle me regarde comme un alien. Sérieux, qui pense à noter bien consciencieusement les dates de ses ragnagnas hein ? Mince, C. aurait été là, il m’aurait été d’une grande aide.

Après direction la table de torture cul nu. Pas de soucis, moins pudique que moi, y’a qu’une actrice de porno. Là, mon esprit s’envole vers de vieilles discussions débiles que j’avais eu avec une copine sur le sujet. Fallait surtout pas que je chope un fou rire maintenant. Déjà que la gynéco me prenait pour une anarchique menstruelle, manquerait plus qu’elle me dise d’aller chez un confrère psy. J’essaie de ne pas penser aux conneries de nos dialogues passés et lutte contre l’ébauche de sourire qui me titille. C’est difficile, tout y est comme dans nos échanges de pipelettes : les étriers, le paravent, le truc-à-vis, les gants, les spatules, … En m’installant, j’ai failli m’étaler à cause des étriers mal vissés. Même pas un sourire de l’autre côté. J’ai en face de moi un glaçon dont la bouche ne connait que pelvimétrie, frottis, immunisation, flore vaginale et patati et patata. Un p'tit sourire de rien du tout ? Tu peux te brosser ! Le mien, de sourire, reste un muet et ignoré appel au sien. Ah ça, on peut dire que dans le rôle de la bourgeoise coincée, elle était parfaite. Pis Madame fait pas les accouchements, tu comprends, elle met pas les mains dans le cambouis. Avant de revoir mon nom dans son agenda, un nez rouge lui aura pousser sur la tronche.
visite chez la gynéco
Elle me fait des trucs et des machins et on sort de son bureau, moi avec une ordonnance de vitamines et une méga prise de sang à faire, elle avec un petit flacon. Et, même pas un petit pincement au cœur quand j’ai abandonné ce bout de moi-même la-bas !

Vraiment, je me demande pourquoi je redoutais tant ! La peur de l’inconnu comme toujours surement …
J’avoue, je me suis rendue compte qu’une visite chez un gynéco est moins douloureux qu’un mal de crâne ou une facture de garagiste. Je suis super fière de moi, à cette allure j’aurais plus peur des ascenseurs et je ferai le grand huit bientôt !

Les photos, je sais bien qu’elles collent pas avec le sujet, mais va essayer d’illustrer un article pareil aussi (suffirait que j’arrête de raconter n’importe quoi en fait) … Alors, j’ai pioché au pif dans mon dossiers à photos et un lapin en est sorti !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La meilleure amie des bêtes

J’ai toujours été habituée à vivre avec des animaux. Une maison sans boule de poils, c’est comme s’il manquait le frigo ou des rouleaux de P.Q (ou du vernis à ongles pour faire plus glamour …), je peux pas vivre sans.
carlin bouledogue
Faut dire que j’ai les gênes et l’exemple de la Reine Mère qui a toujours récupéré toutes les bêbêtes qui ont croisé son chemin, nourrit des tonnes de chats errants, en a même fait stériliser, sauvé des bébés oiseaux, rendu son yorkshire obèse, … D’ailleurs, elle m’a raconté un truc y’a pas longtemps que je pourrais inclure dans cette liste non exhaustive mais je sais pas s’il y a prescription du délit commis … En tout cas, mes grandes sœurs sont des héroïnes pour moi maintenant. Dans la famille SPA, j’ai aussi ma petite sœur qui a, dans le désordre et sans réfléchir, embrassé des limaces, essayé de sauver une chauve-souris à l’agonie pour finalement l’enterrer dans le jardin toute tristounette, ramené un hérisson à la maison, a eu une perruche plus apprivoisée qu’une poupée barbie, et j’en passe …
carlin bouledogue
Forcément, je déroge pas à la règle, moi aussi je suis une B. Bardot en puissance.
Je me souviens que gamine à la sortie d’un supermarché on croisait toujours un clochard et un vieux clebs. Et, à chaque fois, je suppliais ma mère de me filer dix balles pour aller les donner au monsieur en spécifiant bien : « c’est pour vot’ chien hein ! » En fait, j’aurais plutôt du acheter une boite de pâté parce qu’il investissait surtout dans du pinard.
En grandissant, cet amour inconditionnel pour les bestioles n’a pas disparu à l’inverse de ma croyance du Père Noël. D’ailleurs, ça m’a même valu de me faire copieusement engueulée par C. un jour où j’ai laissé volontairement la porte cochère ouverte pour « laisser le gros chien perdu s’abriter dans le couloir pasqu’il pleuvait ! » et que, lorsque C. est rentré du boulot, s’est rendu compte que son vélo avait disparu, plus précisément avait été volé d’après lui.  Mais ça aurait très bien pu être des extra-terrestres qui ont enlevé le vélo pour pratiquer quelques tests, non ? J’ai eu beau lui répéter que ça partait d’une bonne intention (conne je l’ai admis trois mois plus tard), j’en ai pris pour mon grade. « Et, en plus, ton chien là, il a tout salopé les escaliers bordel ! »
carlin bouledogue
J’ai toujours adoré, en particulier, les cochons et les singes. Va savoir pourquoi … Les orang-outans me fascinent. Quand on a fait un tour à Paris, à la place de visiter le Louvre ou que sais-je, on est allé à la ménagerie du jardin des plantes admirer un bébé orang-outan faire plein de bêtises. J’aurais pu rester des heures à l’observer …
Je rêve d’avoir un cochon nain mais tant qu’on a pas un jardin C. peut être tranquille. De toutes façons, après avoir tâté le terrain à l’avance avec les bébés nés chez ma frangine (ouais, famille petite maison dans la prairie j’vous dis !), son consentement est tout bonnement impossible. Mais l’espoir fait vivre !
Depuis que Candy et Ginette ont débarqué dans notre vie, il ne se passe pas une journée sans qu’elles ne me fassent rigoler. Tiens, pas plus tard que ce matin Candy, qui est frileuse, a rien trouvé de mieux à faire que d’aller chercher un de mes gilets posé sur une chaise de la cuisine pour le trainer jusqu’au salon où elle s’y est blottie. Ou encore Ginette, au régime, qui cache des croquettes partout (j’en ai même trouvé une dans le lit alors que c’est censé être un sens interdit, le lit).
carlin bouledogue carlin bouledogue carlin bouledogue carlin bouledogue
carlin bouledogue carlin bouledogue

Rendez-vous sur Hellocoton !

La décoration du salon


Chose promis, chose due : voila enfin quelques clichés d’un bout du salon tout beau, tout neuf. Ça change hein ? Avec C. qui a mis son grain de sel, bye bye les coussins en moumoute rose et les bibelots gnangnans. J’ai bataillé pour garder le socotel orange et la lampe seventies. Quant aux cadres avec la poupée (j’en ai un deuxième à accrocher, une petite boxeuse tatouée), l’artiste est Pinkytoast sur Etsy (elle fait plein de dessins magnifiques, j’ai eu du mal à choisir). Là, encore grosse négociation avec l’Homme mais pas le choix, j’avais commandé derrière son dos* ! En cachette, j’ai cousu deux petits coussins en skaï violine et finalement il est bien content de pouvoir y poser sa tête dessus quand on mate Desperate Housewives ! La pauvre peau de vache me rappelle les moments de mon enfance où on mangeait des knakis chauffées devant la cheminée en jouant aux billes avec ma frangine ; forcément il m’en fallait une maintenant que la nouvelle déco’ s’y prête. Elle vient de chez Ikea, y’en avait une énorme tas ; évidemment, j’ai voulu celle qui était tout au-dessous et faut pas croire mais ça pèse ces choses-là empilées ! J’vous raconte pas comment j’ai embêté C. et les détails de notre bagarre avec cinquante vaches dépecées (« Tiiire ! Nooon, soulève ! Attends, fais voir celle-là !.. »)
Reste à voir si je réussirais à caser mes Titis de Paris … Faut aussi que je fasse imprimer trois photos pour remplacer les images carrées du cadre au dessus du canapé. Et, tout plein d’autres détails dont je causerai plus tard**
Les photos ne sont pas top, le ciel est gris … Mais je me suis rattrapée en faisant un joli titre quand même !

Sinon, j’ai enfin été faire ma prise de sang. Tiens, la preuve, une vrai blessure de guerre de laboratoire :

* Bouh, je suis machiavélique !
**Parce que là, j’ai rancard sur un jeu où je dois tuer des zombies et péter des trucs et des machins.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nouveau salon et rendez-vous galants

Ça faisait plusieurs mois que je bassinais C. avec mon envie de changer la déco du salon. Mais juste des petites choses : le sol, la table basse. J’adore toutes les pièces de la maison sauf celle-ci, qui au final est un mélange de bric-à-brac de meubles et objets chinés que C. n’aime pas forcément. Finalement, on change tout ! Donc, on a commencé par virer le linoléum à carreaux qui nous sortait par les yeux, virer les deux fauteuils (qui ont fait des heureux et ont été directement embarqués devant la porte), le meuble télé file chez ma frangine et le canapé chez la Reine Mère.

C’est bien la première fois que C. s’investit dans la déco de la maison, propose des idées … Donc pas de meubles blancs cérusés et de murs roses hein. On a opté pour un style toujours vintage évidemment, avec un côté industriel, un peu loft new-yorkais. A force d’entasser mes trouvailles rétro, j’avais l’impression de ne plus les voir et de ne pas les mettre en valeur, donc j’ai décidé de trier et de garder seulement certains objets pour une déco plus dépouillée. J’ai encore un peu  de mal à lui faire accepter le faux mur de briques derrière le canapé (qui lui préfère peindre ce fameux mur en bordeaux soutenu) mais je n’en démordrai pas ! Sinon, pour le reste des murs, on hésite entre plein de couleurs assez claires …

Si vous avez des idées, je suis preneuse !

Bon, rien à voir mais faut que je le dise : samedi, j’ai rendez-vous chez le dentiste, enfin la. La dentiste. Ouah rien que de l’écrire, j’ai l’impression d’être possédée ! Faut dire que j’en ai une trouille bleue, que j’ai jamais eu de piqure (dites-moi que ça fait pas mal hein !), que j’ai toujours soit décommandé, soit fait demi-tour sur la route, … Pis tant qu’à faire, j’ai aussi rendez-vous chez la gynéco, grande première lundi prochain ! C’est fou ce que je vais m’amuser avec toutes ces intrusions corporelles mais, bizarrement, je stresse pas. Pour le moment.

– « Qu’est-ce que tu fais avec un cure-dent ? »
– « Je teste ! »
– « Tu testes … quoi ? »
– « Ben genre c’est la piqure, je me prépare quoi … »
– « Mais bordel Jess arrête avec ça ! »

Mais sinon C. me soutient bien hein.

Rendez-vous sur Hellocoton !
bon plan :
Chez Kiabi : -15% (dès 50€) avec ETE50 // - 20% (dès 80€) avec ETE20 affi_kiabi_120_90_1560.gif
me contacter :
Catégories :
Papotage :
  • bumcat: La première photo est juste waouw!
  • Camille: Bonjour à toutes, Pour les poux et les lentes le remède miracle est le henné neutre! En plus...
  • Amandine: Coucou tout le monde. La lavande en prévention, c’est super! Un remède miracle pour achever les...
  • Jenny Sanchez via Facebook: D’ailleurs on les achète où toutes ces jolies barrettes ?
  • Lili Célestine: Bonjour Zess !!! Super produit que je découvre là !!!! Ma puce de 2 ans est en crèche, et il y a des...
shops :
Merci :
`
△ Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m'avertir si vous souhaitez en utiliser une. △


3 offres 120x600



http://www.habitat.fr