Tutorial et astuces de la maison de poupées, partie 1

Comme promis, j’ai concocté un tutorial sur ma maison de poupées. Seulement, il est tellement gros, que je vais le publier en plusieurs parties.

Commençons par le gros œuvre, la construction de la maison en elle-même. Pas besoin d’avoir son diplôme d’architecte, c’est aussi facile que de construire des légos (si on zappe le passage douloureux des doigts sous le marteau) ! Vous aurez besoin de clous à bois pas trop gros (sinon ça explose le bois) et d’au moins 3,5cm (optionnellement et idéalement d’un chéri sympa qui va les planter), d’un marteau, d’une paire de mains même maladroite, d’un peu de patience et surtout de quelques panneaux de bois.  Pour éviter le mal de crâne, voilà un schéma :
tutorial dollhouse maison de poupée blythe hujoo

Lire la suite de cette entrée »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment retaper une vieille table basse

Après le tutorial de la poupée-de-chevet, en voila un second encore plus simple pour retaper une table de salon en un modèle unique et personnalisée !

Pour quelques euros, en alliant décopatch et peinture, j’ai redonné vie à un petit meuble abandonné dans un dépôt-vente … Voilà, la recette !

Pour la première partie (décopatch) :
. une table basse dénichée dans un troc (22euros)
. Des feuilles décopatch, choisis dans une boutique de loisirs (cultura, loisirs & créations, etc) parmi un large choix (non je ne suis pas restée trois plombes plantée devant le présentoir, je voulais des pois !) (0,90cents l’unité)
. Une paire de ciseaux, cachée dans un tiroir
. Des mains ‘avec des ongles vernis c’est plus jolis) fournis dans le kit de naissance chez à peu près tout le monde
. Du vernis colle, acheté aussi dans un magasin de loisirs (2euros)

Pour la seconde partie (peinture) :
. Un pot de peinture acrylique (plus fastoche à nettoyer que la glycéro) coordonnée aux feuilles, négocié au marché aux puces, dans des halles de destockage, piqué dans le garage des parents ou plus simplement payé à la caissière d’un carrefour, leroy merlin, castorama, etc (5euros)
ou une bombe pour quatre pieds, ça fera l’affaire (1euro au marché aux puces, 5euros dans les grandes enseignes)
. Des pinceaux, dans la boite de la parfaite bricoleuse
. Un tournevis piqué à C. pour ouvrir le pot de peinture
. Du papier journal offert par Mr-publicité-qui-bourre-ta-boîte-a-lettres-deux-fois-par-semaine (pour protéger le sol)
. Et pour celles qui s’en foutent partout comme moi, une combinaison de spationaute

On commence par bien nettoyer la table. J’ai sondé la surface avec ma vision anti-poils. On s’embête pas à poncer ; au contraire, plus c’est lisse, mieux c’est. On enduit la surface d’une feuille sur la table, on pose délicatement celle-ci par dessus. Et c’est là que ça se complique si on ne veut pas d’un aspect peau-de-mémé-fripée ! En théorie, il suffit de poser la feuille et de recouvrir de vernis colle en partant de l’intérieur vers l’extérieur. J’ai testé deux méthodes : la première en posant la feuille comme le papier peint c’est-à-dire en collant bien une extrémité et en l’aplatissant doucement vers l’autre bout. Mais, je préfère la seconde stratégie : je pose doucement cette-saleté-de-feuille-trop-fine sans appuyer, puis je badigeonne avec mon pinceau du milieu vers les côtés en tenant le bout de la feuille non-collée*. Ça évite assez bien les bulles.
Puisque j’ai choisi un motif à pois, il fallait faire gaffe au raccord et rester calme. J’ai triché en ajoutant des petits bouts là où je m’étais plantée, histoire de combler les micro-trous.
Je passerai une seconde couche de vernis (n’importe lequel à base d’eau) pour protéger le dessus de la table et pouvoir nettoyer quand je renverse malencontreusement un bol …

Après l’effort psychologique que je venais d’accomplir en restant zen face ces trucs-qui-font-tout-pour-m’énerver, vient le réconfort avec la peinture ! Pour une raison que j’ignore, peindre m’a toujours fait décompresser …
Bon, normalement, si on suit le guide du parfait bricoleur, on devrait poncer avant de passer la première couche. Je suis passée outre car la couleur de base est claire**.
J’ai appliqué deux couches d’orange clair (safran que ça s’appelle) sur les côtés et les pattes de la bête et voila !

. Utiliser un pinceau à poils récalcitrants
. Commencer le retapage alors qu’on doit finir des poivrons farcis
. Se planter le tournevis dans la main en tentant d’ouvrir le pot de peinture
. Laisser Ginette m’aider avec sa queue en tire-bouchon en guise de pinceau

Avant :

Après son relooking:

Et maintenant, il faut vraiment que je m’occupe des deux fauteuils …

* J’aurais du faire une photo !
** Et pas parce que je suis une rebelle-de-la-laïfe.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 1 sur 11
bon plan :
coup de coeur :
love :
Papotage :
  • Barbara: Elle est absolument craquante :)
  • pink dessert: Oh quel joli concours mon produit préféré est sans hésiter le doudou Kim ;) http://www.happyzoe.com/f...
  • Dame EtCaeTeRa...: j’aime les deux pages FB avec mon pseudo LaDodo Léla… et comme je rêve du prénom de ma...
  • Manon E: Bonjour, Merci pour ce superbe concours auquel je participe avec grand plaisir ! J’aime beaucoup cette...
  • Heidi: Elle a tout de la gagnante ! :idea:
Newsletter:





FR Womens  200x200 xmas
Nouvelles Promotions - 175x175

kids_generic3





Habitat 180x150

Generaliste_Maman_150x175

kid_banner Image Banner 180 x 150

pub

Merci :
  • Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m'avertir si vous souhaitez en utiliser une.