Ca s’appelle du « tuning »

1 octobre 2004

Ou Tel est pris qui croyait prendre,

L’autre jour, C. et moi traînions dans les magasins montpelliérains, histoire de claquer du fric qu’on devrait mettre sous le matelas à destination des impôts.
Alors que nous nous rendions sur le parking où notre voiture, cinq places, cinq portes, cinq roues (la roue de secours, comme d’habitude, elle compte pour du pâtée ?) tout de crottes d’oiseaux vêtue, je ralentis le pas.
J’arrive, à côté de celle-ci, nez à capot avec une bagnole voisine qui avait plus d’airs de famille avec une soucoupe volante qu’avec une banale automobile. Je vois sous le pare choc une sorte de grand plateau qui aurait pu tout aussi bien servir de table de bar ou bien de planche de surf. Des autocollants placardent la carrosserie et des néons bleu fluo illuminent les endroits incongrues de l’engin.
Je m’arrête devant cet objet de collection, catégorie beauf-qui-a-une-carte-de-fidélité-chez-feuvert. Je la fixe et, l’espace d’un instant, pars presque dans des théories sociologiques quant au développement de ces gadgets moches, tape à l’oeil et aussi utiles que mon rouleau à pâtisserie ou le poiscaille de C. .
– « T’as vu c’t’ horreur ? » clamais-je plus à moi-même qu’à l’égard de C. qui avait déjà ouvert sa portière sans prêter attention à la machine objectivement inqualifiable aussi voyante que la devanture d’un casino.
– « Ils sont dedans » me répond C., un sourire moqueur aux lèvres.
Je monte dans notre caisse, balance mon sac à main et mes sachets à l’arrière dans un spectaculaire mouvement de bras, boucle ma ceinture et pose mon coude droit contre le rebord de la vitre fermée de sorte à ce que ma main, posée sur mon crâne, me protège en cas d’incident fortuit ; le tout en trois secondes.
– « On y va maintenant ?! »

Généralement, quand ils sont dedans, leur bruit musical à trois cents cinquante deux décibels prévient de leur présence physique.

No Comments

Leave a Reply

mon dernier livre

crochet calin de zess

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×