Devoir de citoyen

16 avril 2004

Ou Mon tournée manège,

Alors que je regardais les passants passer le passage de ma rue
Je reprends.
Alors que j’étais, accoudée à ma fenêtre, à l’affût de la personne qui marcherait, du pied gauche bien sur, sur la crotte de Candy, j’aperçois une mémé qui, après avoir regardé son chienchien faire caca au beau milieu de la rue fourmillante de monde, ramasse, non sans se faire craquer deux ou trois vertèbres, le trésor tout chaud avec un mouchoir pour le balancer à la poubelle dans un style tout à fait naturel qui dénotait son habituelle pratique.

J’avais déjà vu un pépé poser frénétiquement une pelle, fabriquée maison apparemment, sous le cul de son chien dès que celui-ci relevait un peu trop le trou de balle en scrutant sous ses lunettes cul-de-bouteille le moment de l’acte crottin.

Personnellement, je préfère ne pas voler le boulot des moto-crottes nimoises.

Sachant que les sacs à caca à disposition des habitants restent, sous la poussière de la pollution, inutilisés par tous ces derniers, ces deux vieux maniaques ou radins ou cons sont indubitablement âmes soeurs.

No Comments

Leave a Reply

mon dernier livre

crochet calin de zess

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×