Instagram

No images found!
Try some other hashtag or username

Entretien avec un patron

22 avril 2003

Je vais parler de mon premier entretien d’embauche donc.

Fallais que je le fasse quant même, tous les “premiers” gardent une certaine importance.
Comme prévue, j’avais enfilé un futale dit normal, noir, qui moule horriblement le cul. C’est fou

comme j’étais à l’aise. ” Je t’assure c’est un froque normal, les filles mettent ça. Il serre

pas.” Ouais et mon oeil c’est du poulet ?! Enfin j’avais pas trop le choix, je me voyais mal

arriver avec un tréi alors je me suis dédoublée en une secrétaire modèle. Avec une paire de

grolles neuves, jamais mises qui me massacraient les pieds. La transformation en fille modèle

opérée, on se casse en ville.
J’avais pas peur, j’avais pris du lexomil. On peut dire aussi j’avais pris du lexomil, j’avais

pas peur. Aussi. Bref, …
Vendredi. 10h30. C. et moi vers les quais de la fontaine. On cherche le cabinet mais l’adresse

qu’on m’a filé semble fausse. On tombe sur des agences bizarres qui n’ont pas l’air de connaître

ce qu’on demande nous à connaître.
Un dernier bisous, celui qui porte bonheur et hop dans la fosse aux lions.
J’entre dans un vieux bâtiment, le genre que j’adore, avec des grosses pierres, des petits

balcons en fer forgé, des fenêtres hautes comme les arbres, …
A l’opposé, je vois un de ces trucs que je déteste ” appuyez et parlez ” pour se présenter. Je parle.

J’entre. Une secrétaire me reçoit sourire aux lèvres. Elle me dit d’attendre. Je m’assois sur un

fauteuil. Pas n’importe quoi. C’est un salon stylé Louis IX. Je me dis que c’est chic et je

regarde autour de moi. Je vois pleins de tableaux. Jolie salle d’attente pour un cabinet

dentaire. C’est même la class. C’est surement pas le genre de dentiste que je fréquente.
Mr X arrive. Il a rien à voir avec le docteur basique en blouse blanche sans charisme. Lui il

est habillé correctement, il est trop poli, on dirait un business man à l’entendre causer et

même qu’il a beaucoup de cheveux. Son bureau ressemble plus à un salon de medium qu’à autre

chose. La déco’ me plait bien : des lampes étranges, des murs peints en bleu foncé, des chaises

rouges déformées, et j’en passe … Pis il le sait qu’il a du goût : ” vous voyez vous bosser

ici tranquille.. belle déco hein ..?”
J’ai pas trop parlé. Mr X semblait préféré m’expliquer tout le déroulement de son cabinet, les

rapports qu’il entretient avec ses employées ” je veux une bonne ambiance, on se vouvoie mais on

s’appelle par nos prénoms “, sa façon de commander : ” si quelque chose va pas, je le dis. Et si

ça va je le dis aussi ! “, les projets d’avenir : ” mes employées sont parties parce qu’elles se

mariaient et avaient des enfants. Vous voyez je ne suis pas comme ces patrons qui gueulent et

jettent leurs employées. On parlera plus tard d’un temps plein si ça vous arrange “, …
Il m’a expliqué en détail le boulot à faire. Me montrait tout ça sur son ordi : ” vous

travaillerez ici “. C’est à dire sur un Pc top avec un écran plat à ce que j’ai vu !
Le taf en fait c’est du secrétariat de base avec surtout de l’info. S’il me prend, ou non c’est

complètement obsène, je recommence, s’il m’engage (il m’a dit qu’il n’avais que moi

d’intéressent pour le moment donc …), faudrait que je me remette à powerpoint pour ses

conférences. Il m’a même expliqué comment répondre à des mails en copier coller sur aol, j’ai

faillit attraper une crise de fou rire mais je voulais pas le couper il était si bien lancé.
Le plus excitant pour moi ça serait de faire son site web. L’a dit qu’il avait besoin d’un

webmaster.
” Il faut que vous vous épanouissiez au travail ” a t-il dit. C’est pas commun quant même ce

genre de patrons ? Si ? bah alors pourquoi personne veut travailler ?
” Vous êtes toute jeune. J’ai le double de votre age mais ça ne sera pas un problème ” (double de 20 ? Pinaise on dirait pas !) et c’est

sur ces bonnes paroles qu’il m’a raccompagné.
Je dois avouer que j’imaginais pas un entretien comme ça. Bon acceuil et bonne impression.

Peut-être que je suis bien tombée aussi. D’ailleurs tant mieux, grâce à ça je stresserais jamais

plus pour ce genre d’entrevue. La tout première fois compte beaucoup. Après ça passe comme du

beurre.
Une demie heure après je sortais tout contente de pas avoir foiré ce rendez-vous. C. m’attendais

sur un banc, ses écouteurs dans les oreilles. Et blahblahblah je l’ai saoûlé avec mes détails

les plus infimes en recrachant tout ce que m’avait dis le gars.
J’étais plutôt satisfaite.

No Comments

Leave a Reply

mes livres de crochet

crochet calin de zess
mini dressing au crochet zess
zess

Bon plan :

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×