Instagram

No images found!
Try some other hashtag or username

Les vertus d’une scène de ménage

24 septembre 2005

Ou Comment perdre 1513 grammes et faire des économies budgétaires prodigieuses sans effort,

Avertissement : cet article, totalement niquedouille, a été écrit dans l’optique du projet « sauvons BlÖu » (non officiel) qui à son insu a, maintenant, une dette d’un article, qu’elle se doit d’honorer, au moins pour se regarder dans le miroir quand elle se maquille.
J’ai récemment découvert certains aspects positivement épatants d’une bonne engueulade, avec des gros mots très moches, à propos de choses plus futiles que mon vernis à ongle, accompagnés d’un long silence radio. Outre le fait que tu peux te gratter pour assouvir tes pulsions inavouables, l’aboutissement de la dispute possède, tout de même, des conséquences très très profitables.

C. et moi avons battu notre record : cinq jours. Cinq jours d’ignorance totale.

J’ai abandonné, faute de volonté, au bord du suicide au gel douche relaxant.

Après ces longues journées d’un suspens insoutenable, la communication a repris le pouvoir lorsque brutalement je déclarais forfait. Parce que bon, ça va un moment de téléphoner à la Reine Mère pour me dépoussiérer les amygdales ou raconter à Ginette ma dernière péripétie avec le sèche-cheveux, vient le moment où le choubidou manque à son poste.

Les séquelles positives d’une tronche de quatre mètres douze pendant cinq jours sont basées sur l’économie du couple : les stocks du frigo restent intactes, exceptés les yaourts périmés. En effet, lorsque la guerre froide est déclarée, ni C., ni moi ne prenons la patience de faire une gamelle de bouffe un minimum cuisinée.

A noter aussi, l’agréable absence quasi-totale de vaisselle durant l’aventure digne d’un projet de télé-réalité* (*imaginez, une voix-off très grave : « ils s’aiment mais ils doivent se faire la gueule le plus longtemps possible. La tentation est rude. Le couple qui tiendra au maximum gagnera ses frais de divorce remboursés !).

Mon principal plat durant ces jours était composé de nutella, chocolat chaud et céréales et ce, une fois par jour à 19h16 tapantes, horaires où C. réclame généralement sa pâtée, comme pour lui dire « bouffe des cailloux ! ». Régime alimentaire restreint mais riche en glucides et pourtant …

En pleine crise de grelucherie, j’ai eu le plaisir de me rendre compte, à l’essayage de mon jean préféré dans lequel je ne rentrais plus une cuisse depuis des lustres, que mon popotin et tout le reste réintégrait impeccablement le fute et mieux, que je pouvais prendre une grande respiration sans étouffer. Je ne saurais décrire ma joie intense lorsque je me vis transcendée dans le miroir avec ce fabuleux vieux jean, usé, troué, customisé pendant mes années de lycée. Comment était-ce possible ? Moi qui le gardais secrètement au fond de mon armoire dans l’espoir de l’offrir à ma fille (oui parce que j’aurais une fille) à l’anniversaire de ses treize ans !
J’en aurais presque appelé l’émission « incroyable mais vrai ».

– « Putain, j’ai plein de trucs à te raconter ! »
– « Ouais, moi aussi ! »

No Comments

Leave a Reply

mes livres de crochet

zess

………………………….

zess

Bon plan :

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×