Les vues imprenables du sol

25 juillet 2003

Ou la chance qu’ont les chien(nes) de raser le plancher.

« Inclines-toi un peu … » demandais-je, allongée sur le matelas.
Et, C. s’éxécute sur sa chaise.
– « Non pivotes sur ta gauche, encore … Voilà … Vas-y … »
Il relève ses sourcils comme chaque fois que je lui demande de faire un truc idiot.
– « Maintenant écartes les jambes comme toute à l’heure » ce qu’il fait tout incrédule.
– « J’vois une couille, mouhahaha ! »
Il sourit comme d’habitude en pensant ‘t’es conne’ gentillement et se recale devant l’ordi. Il est mignon quant il se moque secrètement, ses lèvres de canards se retroussent un petit peu, je pourrais dire des débilités à longueur de journée rien que pour ça (peut-être que c’est ce que je fais).
– « Au moins, j’suis sûre que j’ai pas rêvé t’ à l’heure ! » ajoutais-je après un fou rire absurde.

No Comments

Leave a Reply

mon dernier livre

crochet calin de zess

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×