Briques de parement : le rendu final et la pose des joints

Ma monstera semble transgénique tellement elle est énorme !

Applique nedgis ici


Petite banquette en rotin La Redoute ici

Suspension ici



J’avais zappé de vous montrer le résultat final après mon post détaillé sur la pose (à retrouver ici).
Alors ces fameux joints dont tout le monde a peur … Hé bien ce n’est pas une légende urbaine déco : c’est chiant à faire pour de vrai ! Rien à voir avec la pose des briquettes qui est une partie de plaisir à côté. Je ne dirai pas que c’est plus long c’est juste plus chiant. Chaint comme ? Comme dans le Larousse : chiant, chiante, adjectif : qui est ennuyeux, importun, difficile ou contrariant.

D’abord on prépare la pâte, une poudre à mélanger avec de l’eau. Une poudre qui pue, qui t’étouffe même, à verser dehors en retenant sa respiration puis en courant plus loin pour reprendre une bonne goulée d’air pur de la campagne (ça pourrait être noté dans la notice moi j’dis ! Ah j’suis con : faut p’tet un masque). Ouais j’avais l’air con … Comme pour recette de crêpe, faut bien touiller le mélange pour ne pas avoir de grumeaux. Ça ressemble à du sable très mouillé en fait.
Ensuite, étape ô combien relou, faut fourrer cette mixture dans la grosse poche à douille (la même qu’en pâtisserie version maçon quoi). Vu que c’est assez liquide (sinon ça ne sort pas) c’est hyper galère à faire sans en mettre partout (et perdre des sous donc parce que c’est pas donné ces gros sauts). Donc ça m’a vite saoulé, j’ai envoyé un sms à mon père qui disait en gros « ramène ta fraise j’ai besoin de quelqu’un pour tenir cette p*tain de poche à douille ». Un qui tient, un qui remplit, c’était déjà mieux. Ça aussi sur la notice ils peuvent le noter : 2 pers. mini. requises.
Ensuite je remplis les joints en pressant la poche, c’est l’étape facile et même rigolote. Une grande ligne horizontale puis on fait les petites verticales en faisant gaffe de ne pas en mettre sur les briques. Ça va assez vite. Mais faut lisser tout ça. Ben oui le gros boudin de joint c’est pas très esthétique. Dans les règles de l’art, on est censé le faire avec un fer à joint, le truc trop rigide, pas pratique du tout pour bien étaler partout (surtout que mes briques ne sont pas droites). Donc système D : on le faisait au doigt et ça marche nickel ! A force ça fait mal évidemment. Donc gants. Ça fait quand même mal. Faut souffrir pour avoir de beaux joints bébé !
Après je repassais avec un gros pinceau rond pour enlever les petites aspérités.
Bref j’ai mis plusieurs jours avec l’aide de mon papa, on en voyait pas le bout (le mur fait presque 9 mètres quand même). Un soir avec C. on a pris notre courage à 4 mains et on a torché les 1/4 du mur restant en 3H non stop. A minuit on avait fini avec la danse du ventre. Et le lendemain c’était gros nettoyage du salon (pour ma pomme) !

Bref maintenant tu sais tout sur les parements en briques de plâtre ! Si un jour tu veux te lancer, tu ne pourras pas dire « si j’avais su … »

Résultat : je suis RA-VIE, je l’adore et regrette pas les heures passées dessus.

Maintenant je réfléchis à comment les protéger. On peut les peindre mais j’ai peur que cela lisse trop les défauts des briques qui font leur charme. Peut-être un vernis ? Une idée ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

articles precedents articles suivants

BONS PLANS - PETITS PRIX - PÉPITES

Vous aimerez peut-etre aussi :

15 Commentaires

  • Reply luhy 11 octobre 2017 at 7:57

    le résultat est superbe ça vaut le coup tout ce travail ! Et j’adore ta barre(?) de rideau
    Bon boulot !

    • Reply Zess 11 octobre 2017 at 12:29

      Merci ! 🙂
      La barre vient de chez ikea 😉

  • Reply with a love like that 11 octobre 2017 at 8:12

    merci pour tes articles, je me posais justement la question des briques de parements blanches dans un article et plusieurs lectrices m’ont indiqué ton article et du coup j’ai découvert ton chouette univers! biz

    • Reply Zess 11 octobre 2017 at 12:29

      Oh super 🙂
      Bienvenue alors !

  • Reply Jessica 11 octobre 2017 at 8:44

    C’est magnifique, beau boulot !

    • Reply Zess 11 octobre 2017 at 12:29

      Merci 🙂

  • Reply Pauline Loucka 11 octobre 2017 at 12:25

    C’est super jolie ! 🙂

    • Reply Zess 11 octobre 2017 at 12:29

      Merci ! 🙂

  • Reply Rosindigo 12 octobre 2017 at 12:55

    J’ai vu l’évolution du mur sur instagram, mais là je me rend vraiment compte de l’effet final – et ça déchire !
    Rien à voir mais qu’elle est le nom (espèce/variété?) de ta plante verte sur la première photo??

    • Reply Zess 12 octobre 2017 at 16:30

      c’est une monstera 😉

  • Reply melanie_clementine 13 octobre 2017 at 13:54

    Bonjour
    Cela doit faire un an que j’ai découvert votre blog, je viens enfin de créer un compte instagram pour pouvoir commenter.
    Vos photos sont un régal pour les yeux et apportent de la douceur à certaines de nos journées.
    Bravo pour tout le travail parcouru depuis le déménagement/construction ainsi que vos livres de créations. Je fais de la couture mais j’avoue que le crochet me tente de plus en plus grâce à vous. manque le temps et les notions de bases!
    Au plaisir de vous lire
    Mélanie

    • Reply Zess 13 octobre 2017 at 19:59

      Bonjour Mélanie
      Merci pour ce mot doux, ça me fait très plaisir 🙂
      Il faudrait que je fasse des tutos de base pour commencer au crochet … Peut-être bientot!

  • Reply Melody - In love with food and vegan 16 octobre 2017 at 20:05

    TOUT EST TOTALEMENT MON STYLE !!!
    C’est vraiment jolie, beau travail 😉
    Je suis fan des briques blanches comme celle-ci j’aimerais en avoir des brillantes dans ma cuisine quand j’habiterais chez moi (j’ai que 18 ans lol)
    Melody ♡

    • Reply Zess 17 octobre 2017 at 10:09

      🙂 merci !
      moi aussi quand j’avais 18ans je mettais plein d’idées de côté que je découpais dans des magazines (y’avait pas encore pinterest à l’époque ahah)

    Laisser un commentaire