Aux oubliettes les boutiques fashions !

6 août 2003

Seule, je flanais dans les magasins en ville.
Je fouillais dans les rayons comme quelqu’un qui faisait le ménage, dans ma tête : « horrible, moche, trop court, sale texture, … » Soudain, une fille, environs mon âge, mi-punk, mi-bimbo (je vous assure que ça existe), qui me collais depuis quelques minutes, me regarde avec ses yeux verts et me demande le plus gentiment du monde : « ‘Scus’ moi … J’adore ton look, tu voudrais pas m’aider ? »
Je sais pas si elle a lu dans mes yeux de l’étonnement ou un « t’es conne ou quoi ? » mais elle a continué, un grand sourire sur la gueule : « tu préfères lequel ? » Là, elle me tend deux cintres portant deux tee-shirts presque identiques, un rouge et un noir.
Je ne peux pas m’empêcher de sourire, elle montre ses dents à son tour, je la regarde, puis enfin je cause : « prends les deux et me fais pas chier. » Elle rit et me dit qu’elle peut pas, alors je lui dit que je préfère le noir en espérant qu’elle me demanderait pas de venir choisir ses petites culottes après.
Elle m’a remercié, a reposé l’autre fringue en vitesse et a filé vers la caisse avec le tee-shirt noir devenu sien.
Je restais un peu conne au milieu d’un rayon.

C’est fou comme certaines personnes peuvent manquer de jugote et de savoir-vivre ! Je trouve ça mal poli de demander à quelqu’un, un inconnu, comme ça, son opinion sur un truc si nul ; elle m’aurait demandé de l’aider à trancher entre deux choix hypers importants (doit-elle se faire implanter des prothèses mamaires ou finir vieille fille ? etc…), là, je l’aurais secouru avec joie.

No Comments

Leave a Reply

mes livres de crochet

crochet calin de zess
mini dressing au crochet zess
zess

Bon plan :

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×