Evolution ado hystérique/jeune femme nostalgique

4 août 2003

« Et tou’ de suit’ trent’ minut’ de hit non stop avec bidule, machin et les 3T » vocifére la radio dans la voiture.
Je fais de gros yeux et regarde C. . Il ne comprend pas : « quoi ? »
– « T’as entendu ? »
– « Euh … »
– « Le gars à la radio il a dit les 3T ? »
– « Euh … »
– « Mais oui ! Il a dit les 3T ! »
– « J’sais pas … » Et comme j’insistais en sautillant sur le siège : « …oui il a dit les 3T ! »
– « Hein ouais ! TU TE RENDS COMPTE ILS SONT PAS MORTS !..  »

Et vous ? Vous vous imaginez qu’après la grande mode des boysband, ils reviennent (certainement parce qu’ils ont besoin de se faire deux trois tunes).
Les 3T quoi ! Rappelez-vous durant l’apogée des mecs habillés en fille qui essayaient de danser dans le même rythme ? Les 3T étaient dans la lignée des Worlds Apparts en moins cons. Les neveux de Michaël Jackson, les trois petits café au lait dont les prénoms commencaient tous par des T, les (presque) seuls qui avaient une vraie voix et qui savaient jouer d’un instrument, les fils a Tito l’un des membres des Jacksons Five, ceux que vous avez entendu à la boom de votre 13 ème anniversaire « anyyything for youuu ! », ouais c’est eux tout ça.
Moi, ça m’a fait plaisir d’apprendre qu’ils osaient revenir, sachant que toutes les fans ont pris 15 kilos et sont devenus mère au foyer depuis. D’accord c’est pas les Take That qui sortent de leur tombe mais presque. C’est comme repenser au bon vieux temps et se dire que Dorothée elle chantait pas si mal avec sa copine Arianne.
Vers onze, douze ans, j’avoue j’étais une vraie groupie. Avouons-le : tout le monde a eu son passage je-suis-hyper-mega-fan-de ; les nénettes d’un boysband anglais ou américain (si elles déviaient vers du 2be3 et du Alliage, elles étaient vraiment atteintes parce que bon ! Faut pas pousser trop loin non plus ! Le monde cruel des ‘artistes groupés et épilés au torse’ possède ses règles), et les mecs, eux, ont tous loucher sur la paire de lolo de Vanessa Demouy et autres créatures à grosses mamelles, à présent périmées. Ben ouais, c’était comme ça. Moi j’écoutais et j’idôlatrais les 3T, Oasis et … les 3T ! Pas un centimètre carré de ma chambre de fifille n’était pas recouvert d’un poster. Les sujets de conversations avec ma meilleur amie de l’époque c’étaient se partager les magazines à acheter de sorte à ce qu’on ai tous les articles sur eux, c’étaient aussi se pavaner sur leur magnifique voix et leur gueule qui faisait craquer toutes les midinettes, c’étaient encore se dire qu’un jour, quoi qu’il arrive, coûte que coûte, on irait les voir en vrai, en concert, en taule, n’importe où ; on se disait aussi que notre amitié n’aurait pas de fin.
Vers onze, douze ans, on est naïf. Depuis des années, nous avons coupé les ponts, Lisa et moi. Pareil avec nos idoles, si fanatiques nous avaient-ils rendu.

No Comments

Leave a Reply

mes livres de crochet

crochet calin de zess
mini dressing au crochet zess
zess

Bon plan :

Newsletter

shops :

pub


pub

Merci :

Mes photos ne sont pas libres de droit. Merci de m’avertir si vous souhaitez en utiliser une.

×